Räikkönen - "Les choses semblent toujours aller de la pire des manières"

La malchance continue d’accabler Kimi Raikkonen. Déjà victime d’un ennui mécanique durant le week-end, le Finlandais a vu s’échapper ses ambitions de podium dimanche sur le Hungaroring. Au même titre que son coéquipier Sebastian Vettel, le Champion du Monde 2007 avait pris un excellent départ en s’imposant devant Lewis Hamilton et Nico Rosberg dans les premières encablures de la course. 

Classements : Les championnats après Budapest

Longtemps deuxième, Iceman voyait Vettel s’échapper mais était lui-même en mesure de s’aménager un écart intéressant par rapport à Rosberg. Las, à la mi-course, un problème de MGU-K sur le V6 Ferrari l’a privé d’une grande partie de la puissance moteur.  

Le doublé était accessible

"C’est dommage ce qui est arrivé en course, mais quand on n’a pas de chance, on n’a pas de chance", lâche Räikkönen, fataliste. "Nous avons fait de notre mieux." 

"Le départ était vraiment bon pour nous deux, probablement le meilleur depuis le début de la saison. Nous avions une bonne vitesse et nous pouvions creuser l’écart devant. La vitesse était là en permanence et je m’attendais à attaquer jusqu’au bout, mais à un moment j’ai entendu quelque chose d’étrange dans la voiture ; le son devenait différent et de pire en pire. Nous avons essayé de résoudre ça mais ce n’était pas possible, donc j’ai décidé d’abandonner."

Räikkönen en est convaincu, le doublé était à la portée de la Scuderia sur le Hungaroring, y compris après l’intervention de la voiture de sécurité. 

"En tant qu’équipe nous avons connu une belle journée avec la victoire de Sebastian, mais je crois que nous méritions un meilleur résultat, plus qu’une victoire. Sans mon problème, nous aurions pu signer un doublé très facilement mais les choses semblent toujours aller de la pire des manières."

Moitié moins de points que Vettel

A l’heure de la trêve estivale, Räikkönen sait que le compte n’y est pas, avec de nombreux soucis accumulés, que ce soit de sa responsabilité , de celle de l’équipe, ou à cause d'éléments extérieurs. A mi-parcours, il accuse désormais 84 points de retard sur Vettel. 

"Globalement, durant la première partie de saison nous avions la rapidité mais j’ai été un peu malchanceux", regrette-t-il. "Il y avait toujours quelque chose pour dicter un mauvais résultat en course. Le plus important maintenant est de nous débarrasser de tous les problèmes. Nous continuerons à attaquer et j’espère que la chance tournera de notre côté et que nous obtiendrons ce que nous méritons."

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Hongrie
Circuit Hungaroring
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags ferrari, reaction, scuderia