Räikkönen ne s'explique pas son départ raté

Le pilote finlandais plaide l'incident technique, son directeur attend les conclusions télémétriques.

En première ligne pour la première fois de la saison, devant les Tifosi, Kimi Räikkönen a vécu un départ cauchemardesque à Monza. Le Finlandais est resté collé à son emplacement, avant de finalement prendre son envol pour se retrouver en queue de peloton à l’abord de la première chicane. 

Grâce à une nouvelle course d’attaque, il est parvenu à remonter jusqu’à la cinquième place, mais ce n’est clairement pas le résultat qui était espéré. 

Pour le moment, le Champion du Monde 2007 ne comprend pas ce qui a pu causer cet incident à l’extinction des feux. Räikkönen semble convaincu d’avoir suivi la procédure, mais l’anti-calage de la SF15-T est entré en fonction et a compromis son envol. 

"Le moteur a calé quand j’ai relâché le premier embrayage", raconte Iceman. "A ce que je comprends jusqu’à présent, j’ai fait ce qui était correct mais nous pouvons voir un problème avec le deuxième embrayage, la manière dont il n’était pas correctement en place. Je suis assez certain d’avoir tout fait correctement comme d’habitude, mais je ne sais pas exactement."

"Nous terminons cinquième, mais quand on part deuxième et que l’on se retrouve dernier au premier virage, ce n’est pas idéal. Donc c’était un peu décevant."

Arrivabene attend la télémétrie 

Maurizio Arrivabene semblait davantage partagé quant aux raisons de ce départ manqué. L’Italien a le sentiment que Räikkönen a fait une mauvaise manipulation, mais assure qu’il faut attendre l’exploitation des données pour tirer une quelconque conclusion. 

"Si c’est un problème technique, nous vous le dirons", promet le directeur de la Scuderia Ferrari. "Pour le moment, en regardant les images de télévision, il semble qu’il a eu un peu de mal, ou qu’il a cafouillé un peu avec un doigt pour suivre la procédure. Mais ce serait un tort d’accuser avant d’avoir les données."

Arrivabene préfère retenir le bon week-end d’ensemble de ses hommes, avec à la clé la deuxième place de Sebastian Vettel et de nouveaux points importants inscrits au championnat constructeurs. 

"Ce que je dois dire est positif : il [Räikkönen] a fait des qualifications fantastiques et en course, en partant de cette position, il a fait de très, très bons dépassements et nous étions heureux."

"Si vous me demandez quelle était la situation idéale, c’était de voir Kimi passer en tête au premier virage. Nous devons être heureux. Nous avons un pilote qui est deuxième, nous sommes toujours deuxième du championnat constructeurs. Parfait."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP d'Italie
Circuit Monza
Pilotes Kimi Räikkönen
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags arrivabene, depart, monza, scuderia