Räikkönen sanctionné après l'accrochage avec Vettel

Kimi Räikkönen a écopé d'une pénalité après avoir été jugé responsable de l'accrochage avec Sebastian Vettel dans les derniers instants du Grand Prix d'Autriche 2021 de F1. George Russell, pour un autre incident, a été innocenté.

En lutte pour la 11e place contre George Russell, Kimi Räikkönen a vu Sebastian Vettel le déborder par l'intérieur à la sortie du virage 4 et dans le virage 5. Cependant les deux hommes sont entrés en contact à haute vitesse, entraînant une perte de contrôle de leurs monoplaces ainsi qu'une sortie dans le bac à gravier et l'herbe longeant la piste à cet endroit. Par chance, ils n'ont pas tapé le rail délimitant le dégagement et ne sont pas revenus sur la piste.

Les deux anciens pilotes de la Scuderia Ferrari, très bon amis dans la vie et qui ont cohabité de 2015 à 2018 du côté de Maranello, ont été convoqués pour s'expliquer devant les commissaires. L'acte de convocation ne laissait pas vraiment de place au doute sur l'orientation des débats, puisque la responsabilité du pilote Alfa Romeo, qui était derrière Vettel au moment de l'incident et avait semblé être l'auteur du décalage décisif, était déjà "présumée".

Lire aussi :

La décision tombée ce dimanche soir le confirme : le Finlandais écope d'un drive through qui, converti en temps, revient à ajouter 20 secondes à son temps total de course. Classé 16e, le Champion du monde 2007 ne perd aucune position dans l'affaire. Il voit aussi deux points de pénalité s'ajouter à sa Super Licence, ce qui porte son total sur les 12 derniers mois à 6 points.

La justification des commissaires est particulièrement laconique : "En sortant du virage 5, Räikkönen a fermé la porte à Vettel, ce qui a causé une collision faisant sortir les deux voitures de la piste."

George Russell, qui faisait l'objet de son côté d'une enquête pour avoir été soupçonné de s'être décalé au freinage dans sa défense face à Räikkönen quelques instants avant, a pour sa part été blanchi. "Les commissaires croient que Russell a maintenu le volant droit et a laissé la largeur d'une voiture à l'entrée du virage 4", peut-on lire sur la décision concernant le Britannique. "Les commissaires ont jugé le mouvement non dangereux ou erratique et ont accepté l'explication du pilote."

Après ces deux décisions, il reste encore à savoir le sort qui sera réservé aux huit autres pilotes qui étaient convoqués devant les commissaires, tous soupçonnés de ne pas avoir suffisamment ralenti sous les drapeaux jaunes provoqués par l'accrochage Vettel/Räikkönen. Il s'agissait de Carlos Sainz, Sergio Pérez, Daniel Ricciardo, Charles Leclerc, Pierre Gasly, Antonio Giovinazzi, Nicholas Latifi et Nikita Mazepin.

partages
commentaires
Les points échappent encore et toujours à Russell

Article précédent

Les points échappent encore et toujours à Russell

Article suivant

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés

Mazepin et Latifi lourdement pénalisés, les 6 autres pilotes épargnés
Charger les commentaires