Räikkönen n'a pas hésité à signer pour 2021, Alfa si

Kimi Räikkönen ne cache pas que poursuivre l'aventure avec Alfa Romeo en Formule 1 était une évidence, bien que l'écurie, de son côté, se soit intéressée à d'autres pistes.

Räikkönen n'a pas hésité à signer pour 2021, Alfa si

Pilote le plus expérimenté de l'Histoire de la Formule 1 avec 326 départs en Grand Prix et plus de 86'000 kilomètres parcourus en course, Kimi Räikkönen sera à nouveau de la partie en 2021. Le Champion du monde 2007, vainqueur à 21 reprises dans l'élite, est pourtant bien loin des avant-postes avec Alfa Romeo cette saison : avec quatre unités au compteur, il n'a jamais marqué aussi peu de points, mais il prend manifestement toujours du plaisir au volant.

Lire aussi :

À désormais 41 ans, Räikkönen a-t-il eu du mal à décider de rester ? "Non, je ne pense pas que c'était difficile", répond le Finlandais. "Il y a de nombreux aspects à prendre en compte du côté de l'équipe – ce qu'elle veut faire, ce que je veux faire, et évidemment il y a d'autres choses dans notre vie qu'il faut considérer. Mais finalement, cela avait du sens de mon côté ainsi que du leur. Une fois que nous avons commencé à en discuter, ça n'a pas pris si longtemps. C'était relativement simple."

Interrogé sur ses ambitions pour 2021, il indique : "J'espère faire bien mieux que cette année. Personne dans l'équipe n'est satisfait de notre position, mais telle est la situation actuelle, malheureusement. L'objectif est de progresser et de faire bien mieux. Mais rien n'est garanti. Il nous faudra juste faire du meilleur travail dans l'ensemble. Espérons que l'an prochain nous serons un peu plus satisfaits des choses et serons là où nous nous attendons à être."

Du côté d'Alfa Romeo, on ne cache pas que le choix de Räikkönen n'était pas une évidence, avec la présence de pilotes à la fois expérimentés, estimés et plus jeunes sur le marché des transferts, tels que Sergio Pérez et Nico Hülkenberg – deux hommes qui, comme le nordique, ont déjà couru pour la structure de Hinwil par le passé.

"On est toujours en contact avec tout le monde", admet Frédéric Vasseur. "Si un directeur d'équipe vous dit qu'il n'est pas en contact avec les autres pilotes, il vous raconte des conneries ! Kimi fait partie de l'équipe, nous avons une relation étroite. Même si la décision n'a pas été facile, c'est toujours dans ce genre de situation que nous construisons quelque chose. C'était normal pour nous de continuer ensemble, et je suis très content de cette décision et de l'avenir de l'écurie. Kimi est l'un des pilotes les plus expérimentés du plateau, et il est plus que motivé."

Lire aussi :

Räikkönen et son coéquipier Antonio Giovinazzi ont en tout cas pu fêter leur nouveau contrat par un superbe résultat à Imola, neuvième et dixième, avec trois points qui renforcent la huitième place d'Alfa Romeo au championnat. "Nous ne sommes pas encore là où nous voulons être, mais c’est mieux que rien. Ce n'est pas trop mal en course, et nous étions toujours un petit peu plus rapides que la Ferrari, mais nous étions à la limite tout le temps ; nous avons donc besoin d'un peu plus de vitesse", conclut l'ancien pilote de la Scuderia.

partages
commentaires

Related video

Binotto : Il faut des changements "sportifs" pour la F1 en 2022

Article précédent

Binotto : Il faut des changements "sportifs" pour la F1 en 2022

Article suivant

Pourquoi la petite Scuderia pourrait surpasser la grande

Pourquoi la petite Scuderia pourrait surpasser la grande
Charger les commentaires