Formule 1
12 mars
-
15 mars
Événement terminé
19 mars
-
22 mars
Événement terminé
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
81 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
101 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
115 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
129 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
157 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
164 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
178 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
185 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
221 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
235 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
248 jours

Räikkönen : Le pilotage est désormais le même entre V6 hybrides et V8

partages
commentaires
Räikkönen : Le pilotage est désormais le même entre V6 hybrides et V8
Par :
9 avr. 2019 à 08:20

Selon Kimi Räikkönen, le pilotage des V6 turbo hybrides actuels n'est plus différent de celui des derniers V8 atmosphériques qui étaient en place en F1 jusqu'en 2013.

Introduites en 2014, les unités de puissance V6 turbo hybrides ont remplacé les V8 atmosphériques qui avaient cours depuis 2006. Forcément, à une technologie largement éprouvée et connue s'est substituée une technologie nouvelle et bien plus complexe basée autour de la récupération d'énergie et du déploiement de celle-ci malgré une base n'étant pas inédite.

S'il a fallu du temps pour optimiser et appréhender les blocs propulseurs, ils sont aujourd'hui largement maîtrisés et atteignent des puissances proches ou dépassant les 1000 chevaux. Pour Kimi Räikkönen en tout cas, qui a vécu le passage du V8 au V6 turbo hybride, il n'y a désormais plus de différence entre les deux sur le plan du pilotage. "Je pense qu'il y a eu une grande différence quand nous sommes passés à ces règles, de 2013 à 2014, parce que tout était nouveau et évidemment, à l'époque, tout fonctionnait différemment. En plus, ce sont aussi des voitures très compliquées aujourd'hui."

Lire aussi:

"Je pense que, au moins chez Ferrari, [en 2014] nous étions loin du niveau auquel nous avons fini l'an passé. [Les moteurs] étaient faibles dans de nombreux domaines, évidemment ils étaient loin [de] ce qu'ils auraient dû être. Bien sûr, les choses n'ont pas très bien fonctionné sur l'aspect moteur, et des trucs comme ça. Il était assez faible par rapport à ce que nous avions en 2013 parce que ces règles étaient en place depuis longtemps, donc on était à 100% dans les bons domaines et tout."

Selon le Finlandais, les voitures de 2014 étaient "complètement différentes sur le plan de l'agrément de conduite". "Aujourd'hui, quand nous roulons, de ce que je me souviens, ce n'est pas différent [de la fin des V8], tout fonctionne très bien. La plupart du temps en tout cas. De ce côté-là, le pilotage en lui-même n'est plus différent."

"OK, le son est différent, mais le pilotage en lui-même, nous faisons les mêmes choses, ce n'est pas comme si on faisait quelque chose de totalement différent."

 
Article suivant
Le 700e GP : Pluie, crashs et imbroglio pour une victoire

Article précédent

Le 700e GP : Pluie, crashs et imbroglio pour une victoire

Article suivant

Hülkenberg : La Renault 2019 a les mêmes problèmes que celle de 2018

Hülkenberg : La Renault 2019 a les mêmes problèmes que celle de 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen Boutique
Auteur Fabien Gaillard