"Réaliste", Vettel rappelle que "les objectifs n'ont pas changé"

Mathématiquement, c'est en rival numéro un de Lewis Hamilton que Sebastian Vettel se présente à Shanghai ce week-end. Deuxième à trois points du Britannique au championnat, le quadruple Champion du Monde a mis à profit sa victoire en Malaisie pour s'intercaler entre les deux Mercedes. Malgré tout, c'est avec beaucoup de réalisme qu'il aborde ce troisième Grand Prix de la saison.

"Nous avons fait seulement deux courses", rappelle-t-il. "Je crois qu'il en faut deux de plus pour comprendre où nous nous situons."

"Nous voulons nous assurer de nous établir réellement comme l'équipe juste derrière Mercedes. Cela signifierait que nous restons devons de grosses équipes comme Williams et Red Bull pas seulement pour une ou deux courses mais pour toute la saison. Une fois que nous aurons confirmé cela, l'objectif sera de faire en sorte que l'écart soit plus serré avec Mercedes."

Ne pas griller les étapes

Si c'est à la régulière qu'il a vaincu les Mercedes à Sepang, Vettel n'ignore pas le fait que les circonstances lui ont été favorables pour échafauder une stratégie payante avec son équipe. En aucun cas il s'attend à voir un tel scénario se répéter, imaginant que les deux Flèches d'Argent reprendront leur domination rapidement.

"Je ne pense pas que Mercedes a reculé", prévient-il. "C'était bien de voir que nous étions si compétitifs, mais quelques circonstances se sont rassemblées. Nous sommes réalistes à propos de là où nous sommes et par rapport à ce que nous voulons accomplir, et les objectifs n'ont pas changé. Nous avons réussi à faire du bon travail en Malaisie, mais pour ici et pour les prochaines courses nous devons être réalistes quant à ce que nous pouvons accomplir."

Vidéo : Inside GP, votre présentation du GP de Chine !

A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Chine
Circuit Shanghai International Circuit
Pilotes Lewis Hamilton , Sebastian Vettel
Équipes Ferrari
Type d'article Actualités
Tags ferrari, réalisme, vettel