Le recours de Renault contre Racing Point jugé recevable

partages
commentaires
Le recours de Renault contre Racing Point jugé recevable
Par :
12 juil. 2020 à 19:34

La réclamation portée par Renault contre Racing Point au sujet de la légalité de la RP20 a été jugée admissible par les commissaires du GP de Styrie. L'enquête sur les pièces va pouvoir débuter.

Le recours déposé par Renault contre les Racing Point RP20 après le Grand Prix de Styrie va être examiné, suite à la décision d'admissibilité rendue par les commissaires de course de l'épreuve.

La réclamation de l'écurie française porte sur les écopes de freins, qu'elle estime identiques à celles des Mercedes W10 de 2019, présumant donc qu'elles ne respectent pas la réglementation sur les "pièces listées" (Annexe 6 du Règlement Sportif) qui autorise les écuries à acheter auprès d'un autre constructeur certaines pièces tout en obligeant les équipes à concevoir/fabriquer les autres.

Ainsi, les commissaires ont scellé ces pièces des voitures de Sergio Pérez et Lance Stroll, et ont demandé à Mercedes de leur fournir des écopes de freins utilisées en 2019 sur les Flèches d'Argent afin de procéder à une enquête détaillée et comparative. L'audience d'examen de la réclamation sera fixée à une date ultérieure.

Lire aussi :

Voici ce qu'il est possible de lire dans la décision rendue par les commissaires : 

"Après avoir reçu une protestation de Renault DP World F1 Team contre BWT Racing Point F1 Team concernant une prétendue violation des articles suivants du Règlement Sportif 2020 de la Formule 1 de la FIA :
- Article 2.1
- Article 3, paragraphe 2
- Annexe 6, paragraphe 1
- Annexe 6, paragraphe 2 a
- Annexe 6, paragraphe 2 c

en ce qui concerne les écopes de frein avant et arrière utilisées sur les voitures #11 et #18, les commissaires ont convoqué et entendu les représentants des deux équipes et un représentant du Département Technique de la FIA. Les commissaires ont déterminé que la réclamation répondait à toutes les exigences spécifiées à l'article 13 du Code Sportif International de la FIA et qu'elle était donc recevable.

Le représentant du Département Technique de la FIA a reçu pour instruction de sceller et de saisir les pièces concernées des voitures #11 et #18 en vue de procéder à une analyse détaillée de ces pièces. Le représentant est en outre tenu de fournir un rapport détaillé aux commissaires avec les conclusions et d'y inclure une évaluation qui compare ces conclusions avec les infractions présumées décrites dans la réclamation.

Le représentant est autorisé, au nom des commissaires, à faire appel à une assistance technique extérieure, notamment aux représentants des équipes suivantes
- Renault DP World F1 Team
- BWT Racing Point F1 Team
- Mercedes-AMG Petronas F1 Team
dans la conduite de son évaluation.

En outre, les commissaires ont ordonné à l'équipe Mercedes-AMG Petronas F1 Team de fournir au département technique de la FIA, pour examen, les écopes des freins avant et arrière de la Mercedes-AMG F1 W10 EQ Power+ utilisée par l'équipe Mercedes-AMG Petronas F1 Team au cours de la saison 2019.

Lorsque la date probable de soumission de l'évaluation pourra être déterminée, le représentant du Département Technique de la FIA communiquera cela au Président des Commissaires afin que la prochaine réunion d'examen des réclamations puisse être programmée."

Stroll : Racing Point avait la deuxième meilleure voiture

Article précédent

Stroll : Racing Point avait la deuxième meilleure voiture

Article suivant

Ricciardo : Le "kamikaze" Stroll aurait dû être sanctionné

Ricciardo : Le "kamikaze" Stroll aurait dû être sanctionné
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Fabien Gaillard