Red Bull - 85% de nos problèmes viennent du moteur

Le Directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, martèle qu'environ 85% du déficit de performance de la Red Bull RB11 provient de l'unité de puissance Renault.

Au Canada, l'écurie Championne du Monde entre 2010 et 2013 a vécu l'un des pires week-ends de son histoire en F1, réalisant entre autres sa plus mauvaise qualification depuis 2008.

Si Daniil Kvyat a pu sauver les deux points de la neuvième place, Daniel Ricciardo n'a conclu la course qu'en treizième position et les deux pilotes ont fini le Grand Prix à plus d'un tour des Mercedes.

Force India et Lotus étaient devant nous à Montréal, c'est dire l'importance de notre déficit moteur.

Christian Horner, Red Bull Racing

"Notre déficit actuel provient à 80-85% du moteur et à 15-20% du châssis," déclare Horner. "Côté châssis, nous continuons de progresser et depuis la Malaisie, nous amenons des évolutions à chaque course. Nous allons poursuivre dans cette voie jusqu'en fin de saison."

Le dirigeant autrichien enfonce le clou, en comparant la RB11 aux monoplaces d'équipes plus modestes.

"Tous les quinze jours, nous sommes en mesure de faire évoluer notre châssis, alors que tout prend bien plus de temps côté moteur. Force India et Lotus nous ont dévancés à Montréal, alors que ces deux équipes n'ont pratiquement pas touché à leurs voitures depuis Melbourne. C'est dire l'importance de notre déficit de puissance."

"Vous pouvez disposer d'un bon châssis, d'un très bon pilote, vous ne compenserez jamais pour autant les manques de l'unité de puissance. Le moteur est essentiel à l'heure actuelle et c'est une difficulté que nous ne pouvons surmonter."

Renault demande de la patience

Des propos qui raviront encore une fois Renault qui, toujours selon Horner, pourrait envisager de quitter la Formule 1 si le gel des moteurs est maintenu pour 2016.

Au Canada, Cyril Abiteboul, Directeur de Renault Sport F1, a toutefois précisé qu'il fallait être patient, et que Red Bull n'avait pas eu l'habitude de devoir passer par là dans le passé. Le Français a répété que l'objectif demeurait, à terme, de résorber entièrement l'écart qui sépare le V6 Renault du bloc moteur Mercedes.

Pour l'heure, la marque au losange se concentre tout d'abord sur la résolution de ses problèmes de fiabilité, lesquels ne sont plus apparus durant les derniers Grands Prix. Le motoriste tricolore devrait donc pouvoir se concentrer sur la performance durant les prochaines semaines.

A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags christian horner, cyril abiteboul, daniel ricciardo, daniil kvyat, red bull, renault