Formule 1

Le logo Honda revient chez Red Bull et AlphaTauri

À l'approche d'un Grand Prix du Japon qui pourrait voir le sacre de Max Verstappen, Red Bull et AlphaTauri ont annoncé officiellement le "renforcement" des liens les unissant à Honda.

Depuis 2018 et 2019 respectivement, Honda fournit des moteurs à AlphaTauri (qui courait sous le nom de Toro Rosso jusqu'en 2019) et Red Bull. En dépit d'un départ officiel en fin de saison passée (qui avait d'ailleurs été à l'origine des discussions sur le gel des moteurs mis en place depuis en F1), alors que Max Verstappen était sacré Champion du monde au volant d'une RB16B à moteur Honda, le constructeur japonais est demeuré très présent dans le fonctionnement des deux écuries.

Si, officiellement, elles sont dotées de moteurs Red Bull Powertrains (RBPT), dans les faits ces unités de puissance sont fabriquées et exploitées par Honda, comme cela a été confirmé à de multiples reprises par les dirigeants de Red Bull. D'ailleurs, la référence à la marque n'a pas totalement disparu des monoplaces puisque le logo "HRC" est présent, pour "Honda Racing Corporation", sa branche sportive. Toutefois, ce mercredi matin, c'est bien un retour des logos "Honda" qui a été annoncé dans le cadre d'un "renforcement" des liens entre la firme autrichienne et le constructeur automobile.

Ce renforcement comprend la mise en œuvre de "nouveaux accords", qui comprennent donc le retour du logo Honda sur les RB18 et AT03 à partir du GP du Japon ce week-end, la prise par Sergio Pérez d'un rôle d'"ambassadeur" pour l'académie de pilotage Honda Racing School ainsi que la participation du Mexicain, de Max Verstappen, de Pierre Gasly et de Yuki Tsunoda au HRC Thanks Day fin novembre.

"Red Bull Racing et Honda Racing Corporation ont eu beaucoup de succès ensemble en Formule 1", déclare Helmut Marko, conseiller Red Bull. "Avec ces nouveaux accords, nous sommes fiers de nous renforcer encore et encore grâce au soutien technique de HRC jusqu'à l'arrivée de la nouvelle génération de moteurs en 2026. Nous avons bon espoir que cette relation avec HRC nous prépare pour davantage de succès à l'avenir, et nous les remercions de leur soutien."

Le logo Honda sur la Red Bull de Max Verstappen en 2019

Quant à Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, il explique : "Honda a grandement investi dans la technologie hybride au fil de notre partenariat. Cela a assuré la fourniture d'unités de puissance compétitives aux deux écuries, ce dont nous sommes très reconnaissants. Notre objectif commun est de continuer à produire des moteurs dominateurs et d'obtenir le plus de succès possible lors des trois années suivantes. Afin de marquer cela, nous sommes heureux d'accueillir le retour du logo Honda sur la voiture à partir de Suzuka."

Cette annonce intervient alors que l'accord qui était attendu entre Red Bull et Porsche pour la saison 2026, date à partir de laquelle entrera en vigueur la nouvelle réglementation moteur, et au-delà ne s'est finalement pas concrétisé. Ces dernières semaines, la possibilité d'un maintien de la collaboration technique avec Honda après 2025 est apparue comme une option réaliste et le retour des logos de la marque sur les monoplaces du géant de la boisson énergisante semble en tout cas être un signal fort, alors que Verstappen est en passe de conquérir son second titre mondial.

"Le logo HRC sur le museau et le logo Honda sur le côté des monoplaces des deux écuries représentent les liens étroits entre Honda et le groupe Red Bull", indique Koji Watanabe, directeur de la communication chez Honda et président de Honda Racing Corporation. "Avec le soutien technique apporté par HRC, Honda va pleinement soutenir les défis relevés par ces bolides pour devenir le 'plus rapide au monde'. Nous sommes très heureux que ces voitures soient dévoilées au Grand Prix du Japon de F1, dont Honda sera le sponsor titre. Merci d'encourager les deux écuries du groupe Red Bull, qui évoluent avec des unités de puissance composées de technologies Honda."

Il est à noter que cette communication est faite le jour-même où sont attendues les premières conclusions de la FIA sur l'analyse menée autour du plafond budgétaire 2021, vis-à-vis duquel Red Bull est soupçonné d'être en infraction selon certaines informations parues lors du Grand Prix de Singapour.

Lire aussi :
Article précédent

Pourquoi la F1 risque le "game over" au jour J du plafond budgétaire

Article suivant

Les responsables du GP d'Arabie saoudite rassurent pour 2023

Vidéos les plus récentes

Formule 1

Mick Schumacher moule son baquet chez Mercedes

News
Formule 1

La Scuderia Ferrari démarre sa F1 2023 pour la première fois

Dernières informations

Formule 1

Comment les vues d'hélicoptère en F1 ont atteint de nouveaux sommets

MotoGP

Yamaha débute le Shakedown MotoGP à 330 km/h

Formule 1

Ricciardo n'a pas "la bave aux lèvres" en pensant à un retour en F1

My Personal Information