Red Bull croit que Mercedes ne fait rien d'illégal en ligne droite

Si Christian Horner a été le premier à évoquer un éventuel dispositif donnant un avantage à Mercedes en ligne droite, le directeur de Red Bull ne pense pas que la marque à l'étoile transgresse le règlement.

Red Bull croit que Mercedes ne fait rien d'illégal en ligne droite

Le week-end du Grand Prix des États-Unis débute à peine, pourtant le paddock est déjà très agité. Au cœur des débats ce vendredi : un possible "dispositif" utilisé par Mercedes permettant d'abaisser le train arrière de la monoplace noire en ligne droite afin de gagner quelques précieux kilomètres/heure. Cette affirmation a été lancée par Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, durant la première séance d'essais libres à Austin, au micro de Sky Sports, poussant Toto Wolff à réagir sur le "boucan" créé par son meilleur ennemi.

Lire aussi :

Ce n'est pas la première fois cette saison que Red Bull et Mercedes se disputent au sujet de l'aérodynamique. Plus tôt dans l'année, Lewis Hamilton avait pointé du doigt la grande flexibilité de l'aileron arrière de la RB16B en ligne droite, la FIA s'étant penché sur le problème en introduisant des tests plus stricts pour cet élément. Cependant, à la question d'une possible transgression du règlement avec le dispositif de Mercedes, Horner a répondu au micro de Sky Sports : "Il semble que non, donc cela ne nous pose aucun problème."

"Il est évident que certaines vitesses en ligne droite lors de la dernière course étaient assez spectaculaires et je pense qu'avec une analyse plus poussée, nous avons pu comprendre comment [Mercedes] a pu atteindre ce résultat sur ce type de circuit", a indiqué le Britannique.

Le train arrière des Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton s'abaissait déjà au Grand Prix de Turquie. Le premier a dominé l'épreuve du départ à l'arrivée tandis que le second, pénalisé de dix places en raison d'un changement moteur, est remonté jusqu'à la cinquième place.

Mais à Austin, la hiérarchie n'est pas aussi claire qu'il y a deux semaines, à Istanbul. Certes, Bottas a signé le meilleur temps des EL1 avec près d'une seconde d'avance sur Max Verstappen, toutefois Sergio Pérez a été le plus rapide dans la séance de l'après-midi. Selon Horner, l'avantage que procure le dispositif de Mercedes est en fait moins prononcé sur le Circuit des Amériques en raison de la nature du tracé.

"Ce n'est pas aussi extrême que ce que nous avons vu à Istanbul", a expliqué le directeur à ce sujet. "Mais vous pouvez clairement voir qu'ils utilisent encore [ce dispositif] ; seulement le caractère rapide des virages [d'Austin] limite quelque peu son utilité. Évidemment, [Mercedes] continue d'en tirer profit."

partages
commentaires

Related video

Verstappen revient sur l'épisode du doigt d'honneur à Hamilton
Article précédent

Verstappen revient sur l'épisode du doigt d'honneur à Hamilton

Article suivant

Ricciardo : Un "déclic de maturité en piste" pour Verstappen

Ricciardo : Un "déclic de maturité en piste" pour Verstappen
Charger les commentaires