Red Bull a "désespérément besoin" de Pérez aux avant-postes

Sergio Pérez est attendu aux avant-postes pour contribuer à l'effort de Red Bull dans la course au titre, indique Christian Horner.

Red Bull a "désespérément besoin" de Pérez aux avant-postes

Le dénouement de la saison 2021 de Formule 1 va se jouer lors des deux prochains week-ends à Djeddah et à Abu Dhabi, et compte tenu du mouchoir de poche dans lequel se tiennent Max Verstappen et Lewis Hamilton chez les pilotes ainsi que Mercedes et Red Bull du côté des constructeurs, les moindres détails revêtiront une grande importance.

Sergio Pérez, lui, n'est d'ailleurs pas un moindre détail. Red Bull a besoin que son deuxième pilote épaule Verstappen à l'avant du peloton pour diversifier les options stratégiques face aux Flèches d'Argent. Le directeur d'équipe Christian Horner salue les cinq arrivées consécutives dans le top 4 que vient de signer Pérez et demande à en voir davantage.

"Nous faisons de notre mieux pour le soutenir du mieux possible", déclare Horner pour Sky Sports F1. "Il a trouvé un meilleur niveau lors des dernières courses, il se qualifie bien et il court bien. Nous en avons besoin, nous avons désespérément besoin qu'il soit dans cette bataille lors de ces deux courses restantes, car avoir deux voitures – comme on l'a vu quand nous en avions deux en jeu – donne d'autres options. Et nous voulons nous assurer d'avoir les deux voitures en jeu, pas une seule."

Or, Pérez n'était pas particulièrement en forme lors de cette première journée d'essais du Grand Prix d'Arabie saoudite, onzième des EL1 et neuvième en EL2. Son déficit sur Verstappen dépassait la seconde dans la première séance et la demi-seconde dans la deuxième, mais Horner est loin de s'affoler.

"Sergio est du genre à commencer doucement, mais il accélère et on voit qu'il est sur sa lancée", analyse le Britannique. "C'est un vieux roublard. Il sait qu'il ne faut pas prendre de risques trop tôt sur un circuit urbain. Et je pense qu'il a toujours été performant sur des pistes comme Sotchi, l'Azerbaïdjan et Monaco. Je ne doute aucunement qu'il pose ces bases."

Pérez lui-même est loin de s'inquiéter, lorsque Sky lui demande si le rythme en pneus tendres n'est pas représentatif : "Non, je ne pense pas, je pense qu'il sera possible de faire bien mieux demain. Espérons pouvoir trouver le bon équilibre et le bon rythme pour être en lice demain."

Cependant, sur ce circuit urbain sinueux mais rapide, la tâche s'annonce ardue. "Cela va être délicat en qualifications, avec la gestion du trafic il va falloir être au bon endroit. Je crois qu'on l'a vu quand tout le monde était en pneus tendres à la fin, ça peut très vite devenir très délicat et très désordonné. Puis dans le long relais nous n'avons pas fait assez de tours pour nous faire une idée."

"Je pense que ce sera une course intéressante, tout peut arriver, on a vu Charles [Leclerc] aujourd'hui. C'est un circuit où si l'on fait une erreur, comme on l'a vu aujourd'hui, ça peut être extrêmement coûteux", conclut le Mexicain.

partages
commentaires
Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés
Article précédent

Leclerc pourra réutiliser le châssis et le moteur accidentés

Article suivant

Hamilton : La F1 est dans une "zone de danger" à Djeddah

Hamilton : La F1 est dans une "zone de danger" à Djeddah
Charger les commentaires