Red Bull : "Un parfait concours de circonstances" a terrassé Gasly

partages
commentaires
Red Bull :
Par :
Co-auteur: Adam Cooper
16 mars 2019 à 14:30

Red Bull a fourni une seconde version détaillée des circonstances ayant mené à l'élimination de Pierre Gasly en Q1, lors des qualifications du Grand Prix d'Australie.

Pierre Gasly, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Helmut Marko, Consultant, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15
Christian Horner, team principal Red Bull Racing
Pierre Gasly, Red Bull Racing RB15

Christian Horner, directeur de l'équipe Red Bull, a nié toute suggestion selon laquelle la stratégie de Pierre Gasly aurait été mauvaise lors des qualifications du Grand Prix d'Australie, faisant résonner un autre son de cloche interne par rapport à celui entendu dans les instants suivants la Q1, dont le Français n'a pas pu s'extraire. Il ne prendra le départ du Grand Prix d'Australie que depuis la 17e position pour son premier Grand Prix avec RBR, tandis que son équipier Max Verstappen s'est attribué la quatrième position, intercalé entre les Ferrari de Vettel et Leclerc.

Lire aussi :

C'est la première fois qu'une Red Bull ne franchit pas le cap de la Q1 depuis l'accident de Max Verstappen lors des qualifications du Grand Prix de Monaco 2018. Le plan du Français pour la Q1 consistait à n'utiliser qu'un unique train de pneus tendres pour un tour rapide, un tour de décélération et de recharge de batteries, et un nouveau tour rapide. Néanmoins, les circonstances de la séance l'ont amené à devoir réaliser deux tours de décélération, faisant que son second tour lancé n'a pas donné lieu à une amélioration chronométrique suffisante.

"C'est frustrant pour Pierre", commentait Christian Horner au micro de Motorsport.com. "Son premier tour était solide : il a réalisé un 1'23''0 et était un dixième au-dessus du premier tour de Max. Je pense qu'il était le quatrième plus rapide, et nous nous attendions à nous montrer plus rapides d'une seconde. Pierre n'a pas réussi à améliorer, tandis que Max l'a fait de 0''25 ; puis les conditions du circuit se sont améliorées et bien entendu, toutes les autres équipes ont pris un second train de pneus. Notre objectif était de passer les qualifications avec un unique train pour partir du bon pied pour les deux autres sessions. C'est malheureux. Cela arrive."

Interprétation des faits différente en interne

Helmut Marko avait pourtant suggéré immédiatement après les qualifications que Red Bull devait des excuses à son pilote en raison d'une erreur stratégique. Pour Horner, les choses ne sont pas si schématiques.

"Malheureusement, le plan de marche a dû être de faire deux tours de recharge – c'est exactement la même chose que Lewis Hamilton – et malheureusement, son second tour lancé n'a pas été source d'amélioration. Il y a eu un problème d'affichage de la recharge de sa batterie", rappelle Horner. "La conclusion, c'est qu'au moment où la bonne information lui a été communiquée, cela a pris deux tours pour recharger la batterie et se placer dans une bonne position pour achever un dernier tour lancé, où il n'a malheureusement pas amélioré. Pendant ce temps, les conditions de piste ont évolué plus vite que ce à quoi nous nous attendions. C'est presque un parfait concours de circonstances."

"Avec le recul, il est facile de dire : 'Il aurait fallu prendre deux trains de pneus'. Mais on ne peut faire les choses qu'avec ce que l'on sait sur le moment. Après avoir complété son second tour lancé, il a manqué la fenêtre permettant de s'arrêter, chausser de nouveaux pneus et repartir à nouveau. Pendant ce temps, la piste évoluait vite, je crois que personne ne s'y attendait, pas même Sebastian [Vettel], qui a été extrêmement proche de manquer la fenêtre. C'est une ligne fine, et c'est frustrant pour lui, pour ses premières qualifications. Mais je suis certain qu'il fera une belle course en partant de là demain."

Article suivant
Hamilton et Vettel sous le choc de la performance Mercedes

Article précédent

Hamilton et Vettel sous le choc de la performance Mercedes

Article suivant

Grosjean : "La base est très, très bonne"

Grosjean : "La base est très, très bonne"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Catégorie Qualifications
Pilotes Pierre Gasly
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Pablo Elizalde
Be first to get
breaking news