Red Bull - De nouveaux museaux encore à venir chez plusieurs teams

L'an dernier, à la même époque, ToileF1 vous dévoilait dès les premiers tests de Jerezles problèmes liés au refroidissementdu package de l'unité de puissance Renault dans le châssis Red Bull Racing

L'an dernier, à la même époque, ToileF1 vous dévoilait dès les premiers tests de Jerez

les problèmes liés au refroidissement

du package de l'unité de puissance Renault dans le châssis Red Bull Racing.

Après une saison difficile avec le motoriste de Viry-Châtillon au cours de laquelle Renault comme Red Bull ont successivement pointé le doigt en direction de leur partenaire au moment de désigner les raisons des problèmes d'intégration, les leçons ont été tirées des deux côtés.

Le refroidissement, préoccupation N°1 chez Red Bull

Renault a répondu à la pression de Milton Keynes en acceptant de concentrer ses efforts autour du team Quadruple Champion du Monde; tandis que le bureau de design anglais a revu sa copie pour permettre à l'unité de puissance de mieux trouver sa place au sein de la nouvelle production maison.

Rob Marshall, le Designer en Chef de l'équipe, a la lourde responsabilité de prendre la succession d'Adrian Newey. Il explique que le refroidissement est un domaine autour duquel beaucoup d'efforts ont été réalisés cet hiver.

L'essentiel du refroidissement arrive ainsi désormais grâce à une remise en question du design aéro global. "Avec un concept de refroidissement légèrement différent", précise-t-il d'ailleurs. "Nous pensons que cela aidera l'arrière. Tous les refroidisseurs sont différents : leur forme, leur packaging et leur câblage ont été optimisés".

De nouveaux museaux encore à venir

Du point de vue du design, Red Bull a comme tout le monde revu sa copie au niveau du museau ; nouvelles règles obligent.

"C'est un concept légèrement différent. De tous les nez que nous avons essayés, celui-ci est celui que nous aimons le plus actuellement. Il ne fait aucun doute qu'il y en aura d'autres dans le futur et je suis certain que d'autres teams vont préparer d'autres nez, ailerons, et Dieu seul sait encore quoi d'autre! Ce que l'on voit lors des premières journées des premiers essais n'est pas toujours ce avec quoi l'on poursuit".

Globalement, si l'auto 2015 est évidemment une évolution de celle de l'an dernier, Milton Keynes assure avoir remis en question tous les domaines et être parti de loin pour tenter de refaire son retard sur Mercedes.

"Très peu de pièces peuvent continuer et la majorité des choses peuvent être améliorées, même si ce n'est qu'un tout petit peu au niveau du poids ou d'améliorations pour la fiabilité", estime Marshall. "Beaucoup d'autres choses ont été changées également pour trouver des gains de performance. Tout est si lié qu'il y a de nos jours très peu de choses qui sont maintenues d'année en année".

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Adrian Newey
Équipes Red Bull Racing , Mercedes
Type d'article Actualités