Red Bull devant Mercedes... et Honda aussi ?

Actuellement, Red Bull semble disposer d'un avantage sur Mercedes avec son châssis, mais le clan allemand souligne également les performances évidentes du bloc Honda.

Red Bull devant Mercedes... et Honda aussi ?

Battu par Red Bull Racing en qualifications à Bahreïn, Mercedes a donc bel et bien des difficultés avec sa W12. Mais si l'attention et les discussions se sont énormément portées sur l'instabilité à l'arrière de la monoplace, le déficit de performance s'explique aussi en partie dans un autre domaine, plus inattendu, d'après Toto Wolff. Le directeur de l'écurie allemande révèle en effet que ses troupes font face à quelques ennuis avec la récupération d'énergie sur l'unité de puissance.

Selon les données étudiées par l'écurie, l'écart entre la Red Bull et la Mercedes se creuserait également en bout de ligne droite, lorsque le boost de puissance moteur offert par l'énergie récupérée via l'hybride s'épuise. Il n'y aurait donc pas un mais deux points faibles clairement identifiés et sur lesquels travailler à Brackley et Brixworth.

Lire aussi :

En qualifications, Max Verstappen a signé samedi la pole position avec près de quatre dixièmes d'avance sur Lewis Hamilton. Un écart auquel l'on était plutôt habitué dans l'autre sens par le passé. Interrogé sur ce qui créait ce fossé entre les deux monoplaces, Toto Wolff s'est donc montré plus précis.

"Je pense que nous perdons [du temps] dans les virages à haute vitesse", avance-t-il. "Nous pouvons clairement voir qu'il y a un déficit. Nous perdons un petit peu côté moteur au niveau du derating [l'allègement du régime]. Nous ne sommes pas encore dans une situation satisfaisante avec la récupération d'énergie, mais ce n'est pas quelque chose que nous pouvons pointer du doigt en disant que ça crée ce gros écart."

Valtteri Bottas, Mercedes W12, Sir Lewis Hamilton, Mercedes W12

En plus de devoir ajuster cette gestion de la récupération d'énergie, le clan Mercedes estime que les qualifications de Bahreïn mettent en avant le travail acharné consenti par Honda avec sa nouvelle unité de puissance, car AlphaTauri affiche également un gros regain de forme.

"Honda a fait un travail formidable", souligne Toto Wolff. "Ils ont fait une unité de puissance extrêmement compétitive. Regardez où se trouve AlphaTauri. Nous devons sportivement l'accepter. Il faut le dire quand ils font du bon travail, point final. Il n'y a pas de solution unique pour nous rattraper. Je crois qu'au sujet du derating, c'est quelque chose que nous devons maîtriser. Ce n'est pas simple mais nous y arriverons."

"Est-ce que je suis surpris [par Honda] ? En fait non, pas du tout. Je crois que Honda est une compagnie où il y a beaucoup de fierté, et j'étais convaincu qu'ils donneraient tout pour disposer d'une excellente unité de puissance lors de leur dernière année de présence officielle. Ils n'ont rien laissé au hasard, ils n'ont pas laissé de côté la moindre de leurs ressources, afin de terminer le travail proprement. C'est une belle motivation pour nous, et je suis content pour eux."

partages
commentaires
Dix places derrière Verstappen, Pérez n'est "pas inquiet du tout"
Article précédent

Dix places derrière Verstappen, Pérez n'est "pas inquiet du tout"

Article suivant

Pourquoi Hamilton soulève une contradiction fondamentale des règles aéro

Pourquoi Hamilton soulève une contradiction fondamentale des règles aéro
Charger les commentaires