Red Bull ne digère pas la pénalité de Verstappen

Max Verstappen a perdu le podium au Grand Prix des États-Unis suite à une pénalité infligée par les commissaires pour un dépassement illicite, une décision que Christian Horner a du mal à digérer.

Seizième sur la grille de départ, Max Verstappen est très rapidement remonté à travers le peloton et a fait fonctionner une stratégie à deux arrêts pour se battre pour le podium. Sa lutte face à Kimi Räikkönen dans le dernier tour, aussi belle fût-elle, s'est conclue par un dépassement où le pilote Red Bull a mis les quatre roues hors piste à l'intérieur des virages 17-18, logiquement sanctionné de cinq secondes par les commissaires.

Cette décision a toutefois été fortement critiquée, non seulement par certains fans mais aussi par le directeur d'équipe Christian Horner, qui estime qu'il y a là deux poids, deux mesures.

"Max a fait un Grand Prix fantastique aujourd'hui, exceptionnel", déclare Horner au micro de Sky Sports F1. "Ce qui me déçoit vraiment, c'est que tout le week-end, on a vu des pilotes abuser des limites de la piste. C'est ce qui a été dit au briefing des pilotes, pas de problème avec les limites de la piste. Et là, dans ce final à couper le souffle pour le podium, le problème des limites de la piste se présente !"

"On voit que Kimi fait un léger travers dans le virage à droite. Ils n'ont même pas permis à Max de s'expliquer. Ce sont les mêmes commissaires qu'à Mexico [2016, lorsque Verstappen avait été pénalisé pour un motif similaire]. Ils avaient dit qu'ils ne prendraient plus de décision à la hâte, et ils ont pris une décision instantanée. Ils ont volé le podium aux fans."

"Regardez la manœuvre de Valtteri sur Daniel, trois ou quatre fois pendant le Grand Prix. Je pense que si l'on étudie les données, c'est arrivé des centaines de fois pendant la course."

Condamné sans procès

Horner est tout particulièrement agacé que la sanction ait été décidée quelques minutes seulement après l'action en question, sans que les protagonistes ne soient convoqués par la direction de course pour s'expliquer.

"C'est juste décevant", déplore le Britannique. "On encourage les pilotes à se battre. On a enfin investi de l'agent pour faire le show en Amérique, mais ça, ça n'a pas de sens. Nous ne pouvons pas faire appel. Jos Verstappen a fait appel via les réseaux sociaux !" [le père de Max a posté quelques tweets pour le moins acidulés à la fin de la course, ndlr]

"Dans d'autres cas, ils auraient convoqué les pilotes, ils auraient écouté les deux versions de l'histoire. Peut-être que la conclusion aurait été la même, mais au moins, ils auraient eu les deux versions !"

Ce ne sera donc pas un 13e podium de la saison pour Red Bull Racing et sa RB13, mais Horner ne perd pas espoir quant à la suite des événements : il reste trois Grands Prix à disputer.

"Ce serait génial d'obtenir un nouveau bon résultat d'ici la fin de la saison", ajoute-t-il. "Nous avons failli battre Sebastian avec ces deux arrêts de Max, et Daniel aurait eu un podium aujourd'hui, c'est clair."

L'exploit de Mercedes

Enfin, Horner n'a pas manqué de féliciter l'écurie Mercedes, qui devient la quatrième de l'Histoire de la Formule 1 à remporter quatre titres consécutifs chez les constructeurs, après McLaren (1988-1991), Ferrari (1999-2004) et Red Bull (2010-2013).

"Bravo à toute l'équipe Mercedes. Remporter quatre titres d'affilée, maintenir ce niveau de performance, c'est remarquable. C'est bien mérité. Chez Red Bull, nous avons récompensé le succès avec d'énormes augmentations, je pense qu'ils devraient faire pareil !"

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Sous-évènement Course
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Daniel Ricciardo , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Réactions