Red Bull dit avoir le temps de résoudre ses problèmes

Lors de la première semaine d'essais privés à Jerez, Red Bull Racing n'a bouclé que 21 tours en quatre journées de roulage, faisant face à plusieurs problèmes de fiabilité

Lors de la première semaine d'essais privés à Jerez, Red Bull Racing n'a bouclé que 21 tours en quatre journées de roulage, faisant face à plusieurs problèmes de fiabilité. Comme c'est le cas depuis, chez les Champions du Monde en titre on insiste pour dire que la situation n'est pas encore préoccupante, tout en ne niant pas les problèmes.

Pour Christian Horner, son équipe a encore le temps qu'il faut pour redresser la barre et pour comprendre ce qui ne va pas. Le team principal assure d'ailleurs qu'il n'y a aucun problème "majeur" sur la nouvelle RB10 mais qu'un grain de sable peut suffire à enrayer les nouvelles mécaniques 2014.

"Il y a certaines choses que nous devons renforcer de notre côté mais rien de majeur, et évidemment Renault a quelques problèmes à régler. Mais ces voitures sont si compliquées que de petits problèmes causent de grosses pannes", a-t-il confié dans une interview accordée à Sky.

Néanmoins, les prochains tests à Bahreïn, à partir de la semaine prochaine, seront cruciaux pour enfin avoir du temps de piste avant le premier Grand Prix en Australie, dans un mois.

"Bien sûr il reste de choses à faire, mais il reste encore le temps nécessaire avant la première course. Les essais de Bahreïn la semaine prochaine sont importants donc tout le monde travaille très dur à la fois chez Renault et à Milton Keynes. Nous ne voulons pas d'une nouvelle semaine comme Jerez mais c'est aussi pour cela que sont faits les essais : on règle les problèmes de manière à ne pas les rencontrer en course."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités