Red Bull s'est séparé d'un employé après des messages racistes

Red Bull Racing s'est séparé de l'un de ses employés de Formule 1 après que des messages racistes aient été récemment mis en ligne.

Red Bull s'est séparé d'un employé après des messages racistes

Après une information rapportée initialement par Sky Sports, un porte-parole de Red Bull a confirmé à Motorsport.com qu'un de ses employés, qui n'est pas un membre connu publiquement de l'équipe de course, ne faisait plus partie de l'écurie. Cela est intervenu à la suite de l'émergence d'une série de messages et d'attaques racistes sur WhatsApp plus tôt dans la semaine.

"Comme cela a été déclaré publiquement la semaine dernière, nous condamnons les abus racistes de toute sorte et avons une politique de tolérance zéro envers les comportements racistes au sein de notre organisation", a déclaré le porte-parole de Red Bull. "La personne en question n'est plus un employé de Red Bull Racing."

Lire aussi :

Red Bull a récemment apporté son soutien à Lewis Hamilton après qu'il ait été confronté à des insultes racistes à la suite de sa collision avec Max Verstappen lors du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui a entraîné la publication d'un communiqué commun de la F1, de la FIA et de Mercedes condamnant ce comportement.

"Bien que nous soyons de féroces rivaux sur la piste, nous sommes tous unis contre le racisme. Nous condamnons les attaques racistes quelles qu'elles soient envers notre équipe, nos concurrents et nos fans", pouvait-on lire dans un communiqué de l'écurie autrichienne le lundi suivant la course.

"En tant qu'équipe, nous sommes dégoûtés et attristés d'être témoins des abus racistes que Lewis a subi hier sur les réseaux sociaux après la collision avec Max. Il n'y a jamais d'excuses pour cela, il n'y a assurément aucune place pour cela dans notre sport et les coupables doivent en être tenus responsables."

Le directeur de l'équipe Red Bull, Christian Horner, avait ajouté : "Alors que la rivalité est intense sur la piste pour le championnat, les émotions très fortes ne devraient jamais franchir la frontière de l'abus raciste. Nous avons une approche de tolérance zéro envers les comportements racistes au sein de notre équipe et je suis personnellement convaincu que les responsables de ce type d'abus doivent être tenus responsables. Nous continuerons à soutenir la FIA et la F1 afin d'éradiquer cela de notre sport."

partages
commentaires
Pourquoi Red Bull a chargé Albon de reconstituer le crash de Silverstone
Article précédent

Pourquoi Red Bull a chargé Albon de reconstituer le crash de Silverstone

Article suivant

EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants

EL2 - Bottas et Mercedes prennent les devants
Charger les commentaires