Red Bull pense "même être encore plus en dessous" du plafond budgétaire

Christian Horner martèle la confiance qui règne chez Red Bull quant à la présentation des comptes 2021 à la FIA, dont les conclusions sont attendues cette semaine.

Red Bull pense "même être encore plus en dessous" du plafond budgétaire

Red Bull a conclu le Grand Prix de Singapour sans titre assuré pour Max Verstappen mais avec une belle victoire décrochée par Sergio Pérez. Sportivement, l'écurie de Milton Keynes est toujours sur un nuage mais le week-end qui s'achève a aussi été pollué par les spéculations autour d'un hypothétique dépassement du plafond budgétaire l'an passé, qui a fait naître une tension palpable entre directeurs d'équipe.

Les jours qui viennent seront décisifs puisque la FIA doit annoncer mercredi 5 octobre les conclusions de son analyse des comptes de chaque écurie. Et en l'état, Red Bull ne cesse d'afficher sa confiance quant à sa comptabilité et au fait d'avoir respecté le plafond fixé à 146,2 millions de dollars en 2021. Christian Horner l'assure, il n'y a aucune nervosité à Milton Keynes dans l'attente des résultats. Pour lui, le défi du moment est surtout de voir la FIA démontrer que tous les moyens sont mis en œuvre pour faire appliquer le complexe plafonnement budgétaire.

"Je suis absolument confiant par rapport à ce que l'on a présenté", insiste le directeur de Red Bull. "C'était soumis à un processus. Ça s'est fait en mars, avec l'approbation complète de ceux qui s'occupent d'auditer nos comptes et font partie des trois plus grands [dans le domaine]. Et l'on pense être confortablement dans les limites du plafond. La FIA suit donc son processus. On espère, potentiellement cette semaine, mais aussi toutes les équipes, avoir le résultat de ce processus."

"Il s'agit d'un tout nouveau règlement qui est très compliqué, et qui s'applique à des entreprises avec des structures différentes, avec des formulations différentes, et bien sûr avec des règles. Il y a toujours des interprétations différentes de ces règles, donc au cours de la première année, il sera intéressant de voir comment cela sera appliqué. On a vu des clarifications, y compris depuis que les comptes ont été soumis, qui s'appliquent à l'an dernier. Il s'agira donc toujours d'un processus en évolution. C'est un dossier énorme pour la FIA, surtout quand on voit l'ampleur des écuries, dont beaucoup appartiennent à des conglomérats ou des groupes encore plus grands."

Christian Horner dans le paddock de Singapour.

Christian Horner dans le paddock de Singapour.

Si Christian Horner affiche cette confiance, c'est parce qu'il assure également que les clarifications apportées récemment quant à ce qui est inclus ou non dans le plafond budgétaire devraient assurer Red Bull de respecter la limite de manière encore plus confortable. "C'est nettement inférieur", avance-t-il quant aux comptes présentés à la FIA. "Avec les clarifications, on devrait même être encore plus en dessous…"

Quant à ce que Red Bull a vécu comme des accusations "diffamatoires" de la part de certains directeurs d'écurie, visant ainsi les propos tenus vendredi dernier par Toto Wolff, Mattia Binotto ou encore Jost Capito, l'écurie autrichienne maintient le cap et considère toujours qu'il pourrait y avoir lieu à porter l'affaire plus loin sur le plan juridique.

"Ce que j'ai dit tient toujours", prévient Christian Horner. "On va examiner toutes nos options. Et c'est totalement inacceptable de formuler une accusation complètement infondée. Et sur la base de quelles connaissances ? Où est la source de cette information ? Il s'agit d'une comptabilité confidentielle entre l'équipe et la FIA. Je n'ai aucune idée de la conformité ou non de nos concurrents. Alors d'où vient cette supposée information ? Mais allons jusqu'au bout du processus. On n'a pas été informés que l'on avait enfreint le règlement. Alors allons jusqu'au bout du processus et on comprendra où on en est."

Lire aussi :
partages
commentaires

Related video

Hamilton ne va pas s'autoflageller après l'erreur de Singapour
Article précédent

Hamilton ne va pas s'autoflageller après l'erreur de Singapour

Article suivant

Aston Martin pense n'avoir rien fait de "vraiment grave" sur le budget

Aston Martin pense n'avoir rien fait de "vraiment grave" sur le budget