Red Bull est d'ores et déjà très satisfaite

La saison qui s’achèvera ce soir à Abu Dhabi sastifait déjà pleinement l’équipe Red Bull, avant même de savoir si l’un de leurs deux pilotes sera champion du monde

La saison qui s’achèvera ce soir à Abu Dhabi sastifait déjà pleinement l’équipe Red Bull, avant même de savoir si l’un de leurs deux pilotes sera champion du monde.

C’est en tout cas le sentiment du patron de chez Red Bull Racing, Christian Horner, qui déclare à Autosport que cette saison 2010 remplit de fierté toute l’équipe. Il insiste sur le fait que son équipe, née il y a six saisons seulement, a d’ores et déjà réussi à battre des grandes équipes, sans les citer, que sont McLaren et Ferrari.

"Peu importe ce qui se passera pendant la course, ce sera la cerise sur le gâteau. 2010 a été une année fantastique pour Red Bull Racing."

"Nous avons remporté le championnat des constructeurs et nous avons battu quelques illustres équipes. Nous avons remporté 8 courses jusqu’ici, nous avons signé 15 pole positions, ce qui égal le record, nous avons fini 19 fois sur le podium, nous avons remporté Monaco, nous avons gagné à Silverstone – deux grands événements. Ca a été une formidable année pour l’équipe."

"Nous avons aussi surpassé en termes de développement nos concurrents et cela avec un moteur client. Donc quand vous prenez en compte le fait que le groupe ne travaille ensemble que depuis un petit moment – nous complétons seulement notre sixième saison – c’est juste une remarquable réussite."

"Nous arrivons ici avec deux pilotes encore en course pour le titre, nous avons le sentiment de les avoir soutenu équitablement et, peu importe qu’elle en sera l’issue, nous regarderons la saison 2010 comme une énorme année de réussite."

L’équipe basée à Milton Keynes va prendre part à la dernière course sans grande pression selon Horner, l’essentiel ayant déjà été réalisé tout au long de la saison. Il ne préfère pas calculer ses chances de victoire, concédant notamment que la dégradation des pneus tendres sera une des clés de ce dernier GP.

"Le championnat constructeur est acquis, il n’y a donc pas de pression supplémentaire. La course pourrait se dérouler suivant au moins 300 scénarii. Nos deux pilotes doivent foncer et ensuite nous verrons où nous terminerons."

"La bataille est très ouverte. Si vous prenez en compte la dégradation des pneus tendres dont Ferrari a probablement souffert vendredi, ce sera un facteur crucial. Il y a tant de permutations qui peuvent se produite que vous ne devez pas y penser ou vous en inquiéter. Nous devons nous concentrer sur notre propre performance, s’assurer d’un bon départ et ensuite assurer les bases."

"Nous sommes la seule équipe qui soit parvenue à hisser ses deux pilotes en Q3 toute la saison. Seb a décroché une superbe pole et il serait génial de finir la saison en tête mais peu importe ce que Fernando fera, nous ne pouvons rien lui imposer."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités