Red Bull et Ferrari prêts à engager trois voitures en 2015 ?

Devant la faillite de Marussia et la situation critique à laquelle Caterham fait face, la troisième voiture est plus que jamais au cœur des débats dans le monde de la Formule 1

Devant la faillite de Marussia et la situation critique à laquelle Caterham fait face, la troisième voiture est plus que jamais au cœur des débats dans le monde de la Formule 1.

Bien que Graeme Lowdon, team principal de Marussia, se veuille toujours optimiste quant à l'avenir de l'écurie, l'heure est grave, si bien que Lotus, Force India et Sauber ont envisagé de boycotter le Grand Prix des Etats-Unis. La possibilité d'une aide financière accordée aux petites équipes du plateau a rapidement été écartée par un Bernie Ecclestone intraitable.

De nouvelles discussions au sujet de la répartition de l'argent généré par la Formule 1 en tant que sport, actuellement peu équitable, ont eu lieu, mais n'ont pas abouti.

Dans ce contexte, les écuries Red Bull et Ferrari se seraient déclarées prêtes à engager une troisième voiture en 2015. McLaren pourrait également faire partie des premières équipes à y être invitées. Mercedes ne viendrait qu'après. Cela aurait l'avantage pour Red Bull, par exemple, de pouvoir donner un volant à la fois à Jean-Eric Vergne et à Carlos Sainz Jr.

"Ce qui m'inquiète, et qui inquiète probablement Mercedes aussi, c'est que s'il y a trois Red Bull qui peuvent marquer des points et trois Ferrari qui peuvent marquer des points, qu'est-ce qu'il leur reste ? Je suis certain que seules deux voitures compteront pour le Championnat des Constructeurs", souligne Martin Brundle, ancien pilote F1 et consultant Sky Sports, avec justesse.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Martin Brundle , Bernie Ecclestone , Jean-Éric Vergne , Carlos Sainz Jr.
Équipes McLaren , Mercedes , Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités