Red Bull et Toro Rosso s'opposent également à la demande de Ferrari

Red Bull Racing et Toro Rosso ont suivi l'écurie Williams dans sa décision d'interdire Michael Schumacher de faire des essais à bord de la F60 dans le cadre de son retour à la compétition en remplacement de Felipe Massa

Red Bull Racing et Toro Rosso ont suivi l'écurie Williams dans sa décision d'interdire Michael Schumacher de faire des essais à bord de la F60 dans le cadre de son retour à la compétition en remplacement de Felipe Massa.

Le grand PDG de Red Bull, Dietrich Matezschitz, explique que dans la mesure où Jaime Alguersuari n'avait pas été autorisé à essayer la STR4 avant le Grand Prix de Hongrie, il ne voit pas pourquoi le septuple champion du monde y aurait droit.

"Nous avions demandé une autorisation pour Alguersuari avant le Grand Prix de Hongrie et elle a été rejetée. Alors pourquoi devrions-nous accorder une exception pour un septuple champion du monde après ça ?"

"Nous sommes heureux que Jaime ait fait du si bon boulot pour ses débuts," ajoute l'Autrichien.

Helmut Marko, consultant chez Red Bull, estime de son côté que Schumacher éprouvera peu de difficultés à se familiariser avec la F60 et qu'il n'a par conséquent pas besoin de tests préliminaires.

"Schumacher est assez expérimenté pour être suffisamment compétitif dans la nouvelle voiture et ce, très rapidement," déclare-t-il.

"Le laisser faire des essais supplémentaires n'est pas dans l'esprit du règlement. S'il a vraiment roulé avec des pneus de GP2 la semaine dernière, ça fera une énorme différence."

"Nous avons le même point de vue que le règlement spécifie, par conséquent, nous ne pouvons pas approuver le fait que Michael obtienne des essais exceptionnels. Et nous ne sommes pas les seuls à avoir cette opinion," conclut Marko.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Felipe Massa , Jaime Alguersuari
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso , Williams , Ferrari
Type d'article Actualités