Red Bull a-t-il caché une évolution moteur à Ricciardo ?

Red Bull Racing a-t-il caché une évolution moteur à Daniel Ricciardo ? La question s'est posée ce week-end sur le Circuit des Amériques, puisque l'Australien a appris par les médias ce qui se passait au sein de sa propre équipe.

Pour le Grand Prix des États-Unis, Renault a fourni une unité de puissance évoluée, avec notamment des pièces de développement 2018, à chacune de ses trois équipes. Il revenait ensuite à ces dernières de décider quel pilote en bénéficierait.

Nico Hülkenberg a reçu l'évolution au sein de l'écurie d'usine, tout comme Brendon Hartley chez Toro Rosso et Max Verstappen chez Red Bull.

Ce sont les trois seules unités de puissance évoluées qui seront disponibles d'ici la fin de la saison. Par conséquent, les autres pilotes motorisés par Renault n'auront qu'une ancienne version s'ils doivent changer de moteur, ce qui pourrait d'ailleurs être le cas de Daniel Ricciardo après sa panne d'Austin.

Ricciardo n'était toutefois pas au courant de l'évolution moteur qui avait été mise à la disposition de son coéquipier. Lorsqu'il lui a été demandé après les qualifications à quel point il était désavantagé par l'ancienne version, qui serait deux dixièmes plus lente que la nouvelle, l'Australien a répondu : "Ah bon ? Nous avions une spécification moteur différente ? J'étais loin de m'en douter. Franchement, je ne le savais pas. Laquelle était la plus rapide ?"

Ricciardo a ensuite fait preuve d'humour lorsque sa déception de ne pas avoir le même moteur que son coéquipier a été évoquée : "Oh, c'est pour ça que Max a signé son contrat !"

Horner éteint l'incendie

Il n'en faut évidemment pas davantage pour déclencher une théorie du complot sur le statut des pilotes Red Bull, d'autant que cette polémique intervient en effet quelques jours après que Max Verstappen a prolongé son contrat avec l'écurie jusqu'en 2020.

D'après le directeur d'équipe Christian Horner, la raison pour laquelle Red Bull n'a pas informé Ricciardo de l'évolution moteur est le fait que l'avantage procuré par celle-ci soit difficilement décelable.

"Il est très difficile pour nous de mesurer la différence", déclare Horner. "Renault n'a mis qu'un moteur à disposition pour chaque équipe, et Max devait en changer ici. Donc il était logique que ce moteur aille dans sa voiture ce week-end et qu'il encaisse la pénalité."

"L'intention avec Daniel, et c'est toujours le cas, était de ne pas prendre de pénalité d'ici la fin de la saison." Intention louable, mais Ricciardo avait des doutes avant même son abandon. "Je crois que je devrai encaisser une autre pénalité et je crois que j'aurai une pénalité sur la grille lors de l'une des trois prochaines courses. J'aimerais dire que non, mais c'est plus que probable à ce stade", indiquait-il samedi.

Lorsqu'il lui est demandé avec davantage d'insistance s'il avait tenté de cacher la nouvelle spécification à Ricciardo, Horner répond : "Cette spécification est si marginale. Nous ne pouvons pas mesurer la différence."

Daniel Ricciardo a été contraint à l'abandon en début de course lors du Grand Prix des États-Unis à cause d'un problème lié à l'unité de puissance, et Christian Horner est convaincu qu'il aurait pu finir sur le podium.

"Daniel perdait de l'huile au niveau du moteur et ce dernier s'est mis 'en veille'. Donc j'espère que ce moteur est récupérable. C'est vraiment dommage, parce qu'il bousculait vraiment Valtteri et il avait l'air très compétitif en début de course. Je pense qu'il serait très facilement monté sur le podium", conclut le Britannique.

 
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP des États-Unis
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Daniel Ricciardo , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités