Red Bull : "Hamilton a eu de la chance de s'en tirer sans dégâts"

partages
commentaires
Red Bull :
Par : Benjamin Vinel
9 avr. 2018 à 18:01

L'accrochage de Lewis Hamilton avec Max Verstappen au Grand Prix de Bahreïn a déjà fait beaucoup parler. C'est désormais au tour de Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, de prendre la défense de son poulain.

Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 and Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ en bataille
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ and Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 en bataille
Les étincelles volent alors que Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, se bat face à Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09
Christian Horner, Red Bull Racing, Team Principal
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 and Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ s'accrochent
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, et Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, s'accrochent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 and Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09 EQ Power+ s'accrochent
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, victime d'une crevaison
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, victime d'une crevaison
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, victime d'une crevaison
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, victime d'une crevaison
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 Tag Heuer, abandonne

C'est dès le deuxième tour de la course que Max Verstappen a lancé une attaque sur Lewis Hamilton, plongeant à l'intérieur au premier virage. Le Néerlandais a semblé tasser son rival sur le vibreur, provoquant une collision qui allait causer une crevaison et endommager le différentiel sur sa RB14.

Les commissaires de course n'ont pénalisé aucun des belligérants, mais Hamilton avait tendance à rejeter la faute sur l'impétuosité de son adversaire. Christian Horner, en revanche, insiste sur le fait qu'il s'agit d'un incident de course, et va jusqu'à affirmer que Hamilton peut s'estimer heureux.

"C'était une rude bataille", déclare Horner. "Max se bat avec acharnement. Lewis aussi. Quand on les met ensemble, c'est pour ça que les gens allument la télé. On peut argumenter dans les deux sens. Du point de vue de Max, Lewis aurait dû céder le virage, abandonner, et quant à lui, Lewis dit que Max ne lui a laissé aucune place."

"Il y a deux pilotes qui se battent pour le même morceau d'asphalte, et malheureusement, c'est le contact entre l'aileron avant de Lewis et la roue arrière de Max qui a causé les dégâts. Il a eu de la chance de s'en tirer sans dégâts sur sa propre voiture."

Hamilton : Alonso aurait évité l'accrochage

Les propos de Christian Horner ont justement été soumis à Lewis Hamilton ; ce dernier ne manque pas de voir l'ironie d'une écurie à la monoplace indéniablement compétitive, peinant à obtenir les résultats qui sont à sa portée. Suite à cet incident, Max Verstappen est d'ailleurs tombé à la dixième place du championnat.

Selon Hamilton, un pilote plus expérimenté et moins fougueux que Verstappen n'aurait pas commis la même bévue dans ce cas précis.

"C'est intéressant d'entendre ce que dit Christian", commente le quadruple Champion du monde. "Parce qu'ils ont une voiture qui devrait obtenir de bons résultats. Et avec ces décisions qui sont peut-être le fruit d'un manque d'expérience ou de maturité, ils n'obtiennent pas les résultats qu'ils devraient avoir."

"Aujourd'hui, il aurait dû faire une belle course, parce qu'il a le talent pour le faire. Je me dis que si Fernando avait été dans cette voiture, il aurait fait une belle course et marqué des points pour Red Bull. J'aime à penser que si j'avais été dans cette voiture, j'aurais marqué des points pour Red Bull. J'espère juste pour eux qu'il tire des leçons de la situation qu'il traverse, quelle qu'elle soit. J'ai connu ces choses-là quand j'étais jeune, donc je sais comment ça se passe."

"C'est facile de s'emballer et d'oublier le respect pour les gars avec qui on court. Je suis juste reconnaissant que ma voiture soit restée indemne, car je n'avais aucunement l'intention de toucher quiconque. J'étais super prudent au premier tour, je pensais au championnat du monde, moi. Et je me dis que ça aurait pu être un énorme coup dur pour le championnat. Heureusement, ça n'a pas été le cas", conclut Hamilton, qui est néanmoins à 17 longueurs du leader Sebastian Vettel au classement général.

Prochain article Formule 1
Diaporama : l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix de Bahreïn

Previous article

Diaporama : l'Alfa Romeo Sauber dans le Grand Prix de Bahreïn

Next article

GP de Bahreïn : ce qu'ont dit les pilotes

GP de Bahreïn : ce qu'ont dit les pilotes