Red Bull voit Honda au niveau de Renault à la fin de l'année

partages
commentaires
Red Bull voit Honda au niveau de Renault à la fin de l'année
Jonathan Noble
Par : Jonathan Noble
20 mars 2018 à 16:13

Les dirigeants de Red Bull Racing se montrent très optimistes quant aux progrès de l'unité de puissance Honda, qui sera une option pour eux à l'avenir.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13, Fernando Alonso, McLaren MCL33
Helmut Marko, Franz Tost, Team Principal, Scuderia Toro Rosso, Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14

Suite à son divorce avec McLaren, Honda équipe désormais Toro Rosso pour les trois saisons à venir, et les essais hivernaux laissent imaginer que le motoriste japonais a trouvé la clé, avec des progrès notables au niveau de la fiabilité comme de la performance.

Honda demeure lanterne rouge dans la hiérarchie des unités de puissance, mais avec les gains effectués cet hiver, des sources nous indiquent que l'écart avec le groupe propulseur Renault pourrait être de seulement 15 ch en ce début de saison. La marque nippone peut-elle réduire l'écart au fil des courses ?

"Le package Honda est intéressant d'un point de vue technique", déclare Helmut Marko, conseiller de Red Bull, pour Motorsport.com. "Le moteur est très léger et il est désormais fiable. Ils parlent d'améliorations continues de la performance. Le moteur devrait être au niveau de Renault d'ici la fin de l'année."

Cette fois, Red Bull aura le choix

Après les quatre titres consécutifs obtenus à la fin de l'ère des V8, la relation entre Red Bull et Renault s'est notablement détériorée depuis le passage aux V6, avec des difficultés en termes de fiabilité et de performance et une communication parfois difficile.

Par conséquent, le constructeur autrichien va logiquement s'intéresser aux performances de Honda avec son équipe junior, Toro Rosso.

"La situation varie presque tous les mois avec Renault", renchérit Horner. "Mais nous avons l'habitude. Nous les connaissons depuis longtemps. Nous avons beaucoup de respect pour ce qu'ils font, et le plus important pour nous, c'est d'avoir le package le plus compétitif à l'avenir. Nous voulons être en position de continuer à réduire l'écart sur les monoplaces de devant."

"Pour la première fois en sûrement dix ans, nous avons un choix pour progresser. Et c'est une position dans laquelle nous n'avons pas été depuis très, très longtemps. Il y avait toujours un veto, un blocage, ou le motoriste ne souhaitait pas nous équiper." Le Britannique fait ici allusion aux tentatives d'obtenir un bloc Mercedes ou Ferrari, les négociations ayant eu lieu courant 2015 et s'étant avérées infructueuses.

Lorsqu'il lui est demandé ce que Honda doit accomplir pour convaincre Red Bull en vue de 2019, Horner répond : "Je pense qu'ils ont gagné beaucoup de terrain cet hiver. Nous sommes au premier rang pour voir comment ce produit se développe avec Toro Rosso. Et tout dépendra de la performance. Nous voulons le moteur le plus performant à l'arrière de la voiture."

Un partenariat Toro Rosso-Honda fructueux

Enfin, Marko se félicite du partenariat déjà très étroit qui unit Honda à la petite Scuderia, dont cette dernière se délecte également.

"Nous sommes conscients des étapes prévues concernant les spécifications", commente l'Autrichien. "Je pense que cette collaboration entre Toro Rosso et Honda est très bonne, parce que nous n'avons pas exigé des Japonais un design de moteur spécifique."

"Juste après avoir signé le contrat, il y a eu un échange de techniciens entre Faenza, Sakura au Japon et Milton Keynes, où Honda a également une petite usine. C'est là que la voiture actuelle et l'installation moteur ont été discutées et véritablement faites. Et je crois que cette approche de partenaire a grandement contribué au résultat que nous avons là."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

Prochain article Formule 1
Avec Honda, Toro Rosso a trouvé la liberté

Previous article

Avec Honda, Toro Rosso a trouvé la liberté

Next article

Débat F1 2018 - Quel pilote francophone sortira du lot ?

Débat F1 2018 - Quel pilote francophone sortira du lot ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Shop Now
Auteur Jonathan Noble
Type d'article Actualités