Red Bull surpris par le gain de puissance de Mercedes

Red Bull manque de réponses face à un gain de puissance "surprenant" réalisé par Mercedes sur son moteur.

Red Bull surpris par le gain de puissance de Mercedes

Max Verstappen s'est avéré impuissant face au rythme de Valtteri Bottas au Grand Prix de Turquie, et Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, estime que le rapport de force avec Mercedes a évolué ces dernières semaines.

Si Red Bull semblait avoir l'avantage avant la trêve estivale, Mercedes a gagné en vitesse de pointe avec sa nouvelle spécification moteur à Spa-Francorchamps. La RB16B était précédemment capable de contrer une éventuelle vitesse de pointe supérieure de la W12 avec une configuration à plus faible appui, mais d'après Horner, l'écart est désormais trop conséquent pour ce faire. Lewis Hamilton l'a prouvé en dépassant aisément Sergio Pérez dans la longue ligne droite de l'Istanbul Park malgré un aileron arrière plus incliné.

"Leur vitesse de pointe a récemment augmenté de manière significative, et je pense que tandis que nous pouvions précédemment les égaler avec de plus petits ailerons, désormais nous ne pouvons pas nous en approcher", explique Horner lorsque Motorsport.com lui demande d'où vient l'avantage actuel de Mercedes.

"Nous l'avons vu particulièrement sur ce circuit, où Lewis avait un avantage significatif en ligne droite avec un plus gros aileron arrière. Il nous faut tirer le meilleur de notre package. Et, comme je le dis, c'est surprenant qu'ils aient fait un tel pas en avant avec l'unité de puissance."

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing

Mercedes souffrait d'inquiétudes quant à la fiabilité de ses anciens groupes propulseurs, mais l'emploi d'une unité de puissance supplémentaire pour Bottas et d'un nouveau moteur uniquement pour Hamilton s'avère rassurant dans ce domaine et permet de surcroît un gain de performance lorsque les pièces sont neuves, avec une dégradation progressive au fil de leur utilisation.

L'avantage dont jouissait Mercedes en Turquie est un bon présage pour la marque à l'étoile en vue du Grand Prix des États-Unis, tandis que les circuits de Mexico et d'Interlagos, plus en altitude, devraient favoriser Red Bull.

"Nous savons que la prochaine course à Austin est un bastion de Hamilton depuis un certain nombre d'années", souligne Horner. "Mais ensuite le Mexique et le Brésil – nous avions tendance à être relativement compétitifs dans les courses à plus haute altitude auparavant. Quant aux trois dernières, je ne sais vraiment pas à quoi m'attendre. Cela va être fascinant, mais nous savons que nous allons devoir être à notre tout meilleur niveau."

"Nous sommes parvenus à tirer le maximum [en Turquie], avec des arrêts au stand très bien exécutés et une bonne stratégie. C'était positif. Mais Mercedes a certainement été fort sur ce circuit en matière de rythme pur."

Lire aussi :

partages
commentaires
Mercedes a la "peau dure" et encaisse la frustration de Hamilton
Article précédent

Mercedes a la "peau dure" et encaisse la frustration de Hamilton

Article suivant

Hamilton : "Il n'est pas vrai de dire que je suis furieux"

Hamilton : "Il n'est pas vrai de dire que je suis furieux"
Charger les commentaires