Red Bull : Il serait "injuste" d'en attendre trop de Gasly en 2019

partages
commentaires
Red Bull : Il serait
Par : Benjamin Vinel
2 nov. 2018 à 18:00

Directeur de Red Bull Racing, Christian Horner prône la patience vis-à-vis de Pierre Gasly, qui remplacera Daniel Ricciardo en 2019.

La trajectoire de Pierre Gasly en Formule 1, pour l'instant, est étrangement similaire à celle de Daniil Kvyat. En 2015, le Russe avait été promu chez Red Bull Racing après une seule saison en Formule 1 dans l'écurie sœur, Toro Rosso, en raison du départ de Sebastian Vettel à destination de Ferrari.

Lire aussi :

Quatre ans plus tard, rebelote : un autre pur produit de la marque au taureau, Daniel Ricciardo, quitte Milton Keynes et relève un nouveau défi, chez Renault. Red Bull a ainsi préféré Pierre Gasly à Carlos Sainz pour venir épauler Max Verstappen l'an prochain, le Français ayant réalisé une campagne 2018 convaincante chez Toro Rosso.

Gasly a également l'avantage d'avoir déjà travaillé étroitement avec le nouveau motoriste de Red Bull, Honda, non seulement cette saison à Faenza, mais aussi l'an dernier en Super Formula. Cela a-t-il joué un rôle dans l'obtention du baquet ? "Nous voulons les pilotes les plus rapides possibles, expérience ou non", indique Christian Horner pour Motorsport.com. "Nous voulons juste construire la voiture la plus rapide possible, et nous sommes enthousiasmés par les progrès de Honda."

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, en conférence de presse

Christian Horner, Team Principal, Red Bull Racing, en conférence de presse

Photo de: Zak Mauger / LAT Images

Pierre Gasly, Toro Rosso, et Max Verstappen, Red Bull Racing.

Pierre Gasly, Toro Rosso, et Max Verstappen, Red Bull Racing.

Photo de: Glenn Dunbar / LAT Images

Gasly aura toutefois fort à faire face à un Verstappen qui a prouvé son talent par une rapidité remarquable et des dépassements audacieux, d'autant que dans le même contexte, Kvyat n'avait pas donné entière satisfaction et avait été relégué chez Toro Rosso après un an à peine chez Red Bull.

"Je pense que ce sera un challenge pour Pierre, mais il est motivé", poursuit Horner. "Il est passé par le même programme que Max, et vous savez, il est là parce que nous pensons qu'il est le meilleur nouveau talent et qu'il mérite cette opportunité dans la voiture. Donc nous attendons de grandes choses de Pierre l'an prochain. [En revanche], je pense qu'il serait injuste d'attendre de lui qu'il donne immédiatement du fil à retordre à Max. Je pense qu'il faut lui laisser le temps de s'intégrer à l'équipe."

Lire aussi :

Verstappen s'illustre tout particulièrement depuis la trêve estivale, puisqu'il vient de signer quatre podiums en six courses, dont une victoire au Grand Prix du Mexique. Handicapé par de nombreux problèmes de fiabilité, Daniel Ricciardo peine à tenir le rythme d'un point de vue comptable, mais aussi en qualifications, où c'est le plus souvent le Néerlandais qui a l'avantage... bien que l'Australien ait signé les deux seules poles de Red Bull en 2018.

"Je pense que Max a atteint un niveau très élevé et est l'un des talents les plus exceptionnels en Formule 1 actuellement. Il est clair que Daniel a eu des difficultés en qualifications contre Max cette année, mais leur rythme de course a été très comparable. L'an prochain, nous devons donner du temps à Pierre, mais je pense qu'il a un grand talent. Cela ne fait qu'un an qu'il est en F1, mais il a réalisé d'excellentes courses, si l'on regarde Bahreïn, Monaco et la Hongrie en particulier... Il y a un certain nombre de courses où il s'est illustré", conclut Horner, Gasly ayant marqué la bagatelle de 26 points sur ces trois Grands Prix.

Propos recueillis par Erwin Jaeggi

Article suivant
Fernando Alonso et Jimmie Johnson échangeront leurs baquets à Bahreïn

Article précédent

Fernando Alonso et Jimmie Johnson échangeront leurs baquets à Bahreïn

Article suivant

Alonso insiste : "J'aurais pu avoir une F1 compétitive" en 2019

Alonso insiste : "J'aurais pu avoir une F1 compétitive" en 2019
Charger les commentaires