Red Bull - La F1 doit prendre une décision pour l'Aeroscreen

Après le test concluant de l’Aeroscreen à Sotchi, Red Bull presse la Formule 1 de prendre une décision dans les prochaines semaines pour choisir le type de protection de cockpit qui sera instauré en 2017. 

Red Bull - La F1 doit prendre une décision pour l'Aeroscreen
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec la protection de cockpit de type
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H avec la protection de cockpit de type
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 l'Aeroscreen
Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 quitte les stands avec l'Aeroscreen
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 avec l'Aeroscreen

Après des tests statiques effectués la semaine dernière, Red Bull a monté l’Aeroscreen sur la monoplace de Daniel Ricciardo lors des premiers essais libres du Grand Prix de Russie. L’Australien a boucle un tour d’installation. L’équipe comme le pilote se sont dits satisfaits, et le premier retour est positif. Désormais, Christian Horner espère que la FIA approuvera rapidement ce concept.

"Je crois vraiment qu’une décision doit être prise dans les six à huit prochaines semaines", a déclaré le directeur de l’écurie Red Bull à Motorsport.com après les essais. "Les crash-tests ont été passés, il y a eu ce premier essai en piste. Nous donnerons donc les informations à la FIA et ils pourront les utiliser comme ils veulent."

Ricciardo a fait savoir à l’équipe que sa première expérience avec l’Aeroscreen était positive, tout en notant que le bruit du vent était réduit. "Il n’y a pas eu de problème", a confirmé Horner. "Le son était un petit peu différent par rapport à l’air, mais la visibilité semblait bonne selon ce que Daniel a rapporté. Ce dernier test est donc validé."

Esthétique et efficace

Horner a également rassuré quant aux images du crash-test FIA, montrant un pneu propulsé à haute vitesse et effleurant le casque du pilote. 

"Ça a éraflé le sommet de la tête du pilote, mais le casque est fixé avec deux broches. C’était une très, très légère éraflure", a-t-il expliqué. "Quand on voit la vitesse avec laquelle le pneu est venu, sans le pare-brise l’issue aurait été horrible."

Horner a précisé qu’il n’y avait aucune indication selon laquelle l’Aeroscreen était moins sûr que le Halo, estimant qu’il serait logique que la F1 opte pour ce système compte tenu de son esthétique. 

"Tout ce que nous avons fait, c’est essayer de trouver une solution qui convient mieux à la F1 que ce que nous avons vu avant", a-t-il souligné. "Il y a probablement des puristes qui diraient que la F1 devrait rester une course de voitures ouvertes. Mais je crois qu’il est inévitable que la FIA introduise quelque chose, et je pense que par rapport aux solutions que nous avons vues jusqu’à présent, l’Aeroscreen offre une quelque chose d'esthétiquement plus plaisant. On peut encore avoir de la visibilité et identifier le pilote, et c’est un peu plus futuriste que le Halo qui ressemble à une tong."

partages
commentaires
EL1 - Rosberg devance Hamilton de sept dixièmes

Article précédent

EL1 - Rosberg devance Hamilton de sept dixièmes

Article suivant

La Commission F1 vote la nouvelle réglementation moteur

La Commission F1 vote la nouvelle réglementation moteur
Charger les commentaires