Red Bull - La FIA n'a pas de valeur réglementaire pour déclasser Ricciardo

Par le biais de son Directeur d’Equipe Christian Horner, Red Bull Racing se dit « en extrême confiance » quant au fait que l’Appel formulé auprès de la FIA concernant la déclassification de Daniel Ricciardo sera remporté par le team

Par le biais de son Directeur d’Equipe Christian Horner, Red Bull Racing se dit « en extrême confiance » quant au fait que l’Appel formulé auprès de la FIA concernant la déclassification de Daniel Ricciardo sera remporté par le team.

Second de la manche d’ouverture du championnat du monde, le jeune australien a été déclassé après l’arrivée, en raison d’une irrégularité répétée avec le règlement au niveau de la consommation de carburant.

Mais Red Bull tient son cap et rejette en bloc ce que le team considère comme étant une interprétation pure des règles par la FIA...organisme ayant écrit les règles!

« Nous avons fait appel sur la base du fait que nous ne croyons pas avoir contourné le règlement ; nous sommes très confiants quant au fait que nous n’avons pas excédé les 100kg/h de carburant autorisés par l’auto et le moteur », affirme ainsi Horner à Sky Sports.

« C’est la raison de notre appel », poursuit celui qui estime disposer d’un dossier suffisamment solide pour pouvoir renverser la décision initiale de la FIA.

Pour sa défense, Red Bull joue avec les mots, pointant le fait que si le règlement stipule bien que la consommation ne doit dépasser les 100 kg/h, il n’est nullement fait mention dans le règlement sportif du fait que cette mesure doit être opérée par le biais du débitmètre unique agréé par la FIA, et présent sur toutes les monoplaces.

Ainsi, même si la FIA a plusieurs fois demandé à Red Bull de se mettre en conformité avec ses desideratas pendant le GP d'Australie, le team autrichien n'a pas jugé nécessaire d'écouter, provoquant l'ire de la Fédération.

« Tout notre dossier porte sur le fait de savoir quelle lecture est correcte », précise ainsi Horner, à qui il été demandé au cours du weekend de changer de capteur. Lors de la sanction, la FIA avait fait savoir de façon ferme que la seule lecture acceptée par les commissaires serait celle du débitmètre homologué, et non celui pouvant être individuellement conçu par chaque team.

« Notre argument est très simple », résume Horner. « Nous n’avons pas enfreint les règles techniques. Nous n’avons pas excédé la limite de débit de carburant, et le capteur est erroné –nous espérons le prouver lors de l’Appel -».

Horner s’en prend ainsi directement à ses bourreaux en ajoutant qu’il a le sentiment que la sanction appliquée n’est pas corroborée par les écrits du règlement, mais qu’elle est plus liée à l’opinion d’une unique personne : le délégué technique de la FIA (Charlie Whiting).

« Ce n’est pas une règle, c’est une pure opinion », martèle Horner. « Nous sommes liés au règlement Technique et Sportif. L’Article 5.1.4 dit que l’on ne doit pas dépasser un usage de 100kg/h de carburant. Nous n’avons pas fait cela. Dès lors, notre point de vue est que nous n’avons pas enfreint les règles et que les directives techniques (données durant le GP et non respectées par Red Bull, ndlr) n’ont pas de valeur réglementaire ».

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités