Red Bull - Le dégel des moteurs serait dans l'intérêt de la F1

Approuvé à la majorité par le Groupe Stratégique de la F1 à Sotchi, le dégel des moteurs doit encore être voté par la Commission F1 de la FIA

Approuvé à la majorité par le Groupe Stratégique de la F1 à Sotchi, le dégel des moteurs doit encore être voté par la Commission F1 de la FIA. Une commission où

chaque écurie a notamment le pouvoir de voter

, alors que l'unanimité sera requise. Les équipes motorisées par Mercedes en 2015 pourraient donc bloquer le processus de dégel en cours de saison, au grand dam de Christian Horner.

Le team principal de Red Bull Racing explique sa position par le fait que Mercedes ne doit pas bloquer cette évolution du règlement pour conserver son avantage. Un avantage de performance que le motoriste allemand pourrait d'ailleurs conserver, puisque lui aussi sera alors autorisé à développer davantage son unité de puissance.

"Je crois que c'est important pour la F1. L'immaturité de cette technologie est encore assez brute et je crois que Mercedes ne devrait pas être effrayé par la concurrence", assure Horner. "Ils font un super travail mais je crois que c'est mieux pour la F1 que Ferrari, Honda et Renault puissent avoir la capacité de réduire l'écart, sinon nous allons nous retrouver dans une position stagnante."

Pour tenter de convaincre Mercedes du bien-fondé du dégel des moteurs, Horner appuie sur le fait de prendre les bonnes décisions pour la discipline dans son ensemble. Il explique également que la maîtrise des coûts ne serait pas nécessairement incontrôlable en cas de dégel.

"Je crois que c'est un plus gros problème qu'une simple histoire d'équipes", insiste-t-il. "Il s'agit de ce qui est bon pour le sport, ce qui est bon pour les fans. C'est facile de prendre une position pour son intérêt, mais quand on regarde ce qui est une bonne chose pour la F1, je crois que c'est d'avoir de la concurrence."

"Les règles sont les règles, elles sont ce qu'elles sont en ce moment, mais je crois que nous devons être assez grands pour dire qu'il faut les laisser s'ouvrir un peu, être responsable des coûts de manière à ce qu'il n'y ait pas d'impact pour les équipes clientes, mais avoir cette position."

A l'heure actuelle, le règlement en vigueur prévoit une possibilité de développer les moteurs à l'issue de la saison, avec un nouveau gel qui entrera en vigueur au terme des essais de l'intersaison 2015. "Vous avez jusqu'à février pour le faire, et ensuite vous êtes de nouveau bloqué. C'est une très, très petite fenêtre pour accomplir cela", prévient Horner.

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Mercedes , Ferrari
Type d'article Actualités