Formule 1
19 sept.
-
22 sept.
Événement terminé
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
EL3 dans
15 Heures
:
27 Minutes
:
09 Secondes
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
13 jours

Red Bull "un peu à court de pièces" après le crash d'Albon

partages
commentaires
Red Bull "un peu à court de pièces" après le crash d'Albon
Par :
26 oct. 2019 à 17:06

L'accident d'Alexander Albon à Mexico vendredi place l'écurie Red Bull en situation de flux très tendu au niveau des pièces de rechange.

Sorti de la piste lors de la deuxième séance d'essais libres vendredi, après une erreur qu'il a d'emblée assumée, Alexander Albon a retrouvé aujourd'hui le volant de sa RB15. Malgré un choc relativement faible d'après les images, Red Bull Racing a dû procéder à un changement de châssis pour permettre à son pilote de poursuivre le week-end mexicain. Cet imprévu place l'équipe autrichienne quelque peu sous pression au niveau des pièces de rechange, alors qu'elle était déjà à flux tendu en la matière à cause de l'utilisation de différentes spécifications aérodynamiques.

Lire aussi :

"Nous sommes un peu à court de pièces de rechange après l'incident d'Alex hier", a révélé au micro de Sky F1 Christian Horner, directeur de Red Bull. "C'est normal, on ne stocke pas des pièces de rechange car elles sont remplacées et améliorées relativement souvent. Les gars ont fait un boulot phénoménal la nuit dernière pour changer le châssis en respectant le couvre-feu, mais on ne veut évidemment pas revivre ça avant les qualifications ou la course."

Albon a lui-même qualifié son erreur de "stupide", alors qu'elle intervient après d'autres sorties de piste récentes, survenues à Singapour et en Russie notamment. Lors de la troisième séance d'essais libres à Mexico, il a pris la huitième place à 0"191 de son coéquipier Max Verstappen. "Je crois qu'il s'est donné du mal hier soir", souligne Horner. "Il a examiné les données jusqu'à très tard, mais c'est une nouvelle journée et une nouvelle opportunité."

L'avantage moteur "gigantesque" de Ferrari

Sebastian Vettel, Ferrari SF90

Une opportunité limitée toutefois, si l'on en croit le patron de l'écurie de Milton Keynes, impressionné par le niveau de performance des Ferrari jusqu'ici. "Elles sont très rapides en ligne droite, 0"89 plus rapide en ligne droite hier avec Sebastian [Vettel]", assure-t-il. "La question, c'est de savoir combien il leur en reste dans le réservoir ? Nous sommes plus rapides dans tous les virages, mais la ligne droite crée tout le déficit. Ce sera fascinant de voir ce qu'ils auront cet après-midi. Quand on regarde tous les autres, le moteur Honda est maintenant très proche de Mercedes, de Renault aussi. La référence pour le moment, c'est Ferrari. Ce n'est pas une petite différence, elle est gigantesque. C'est ce que nous essayons de récupérer dans les virages."

"Nous avons la capacité pour faire des superpositions acoustiques et GPS, et ça permet de voir la quantité d'appui, ce qu'emmène chaque aileron, comment roulent les différentes voitures. On peut voir que Ferrari ne décharge pas son aileron arrière ou son aileron avant, ni ce que l'on appelle le T-wing à l'arrière de la voiture. Ils ont beaucoup d'appui, mais ils sont très rapides en ligne droite."

Article suivant
La FIA veut supprimer la règle sur les pneus de départ

Article précédent

La FIA veut supprimer la règle sur les pneus de départ

Article suivant

Qualifs - Verstappen surprend Ferrari, crash pour Bottas

Qualifs - Verstappen surprend Ferrari, crash pour Bottas
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Mexique
Lieu Autodromo Hermanos Rodriguez
Pilotes Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing Boutique
Auteur Basile Davoine