Red Bull : "Nous ne sommes pas en situation de jouer le titre"

Helmut Marko, un des dirigeants du programme Red Bull en Formule 1, a indiqué qu'il ne croyait pas que l'écurie autrichienne serait en position de jouer le titre lors de la saison 2018.

Avant les premiers tours de roue de la saison 2017, Red Bull était pressenti comme le grand bénéficiaire des importantes modifications réglementaires qui mettaient l'accent sur l'aérodynamique, un domaine où Milton Keynes a toujours excellé.

Las, les RB13 ont rapidement déçu, bien trop loin du duo Mercedes-Ferrari en première partie de saison pour espérer mieux que des accessits. Et même si la saison s'est achevée sur trois victoires et l'impression d'avoir parfois fait jeu égal, voire mieux, avec les deux écuries de pointe lors de la seconde partie de saison, c'est plutôt un constat d'échec qui est ressorti.

Parmi les différents problèmes rencontrés, un souci de corrélation repéré et corrigé peu avant l'été entre les données issues de la soufflerie et issues de la piste, mais aussi une construction trop tardive des F1 avant les essais hivernaux 2017, qui a mis en difficulté l'équipe emmenée par Christian Horner.

Cette année, Red Bull s'y est pris en avance et s'attend à être compétitif plus rapidement. "Nous avons déjà fait un test sur le banc d'essai avec la voiture complète", a ainsi expliqué Helmut Marko pour Auto Motor und Sport. "Si le moteur tient les promesses qui ont été faites, nous devrions assurément être plus proches de Mercedes."

"Nous avons vu que nous nous mettions toujours à niveau dans la seconde moitié de saison et l'analyse a montré que nous finissions toujours la voiture trop tard. Ça n'a pas de sens de trouver deux dixièmes de seconde dans les 14 derniers jours. Il est plus important d'être bien préparés pour la saison."

"Le moteur devrait être plus fiable et plus puissant cette année et nous aurons un châssis compétitif dès le début, mais Mercedes fabrique un nouveau moteur. Leur avantage pourrait même être encore plus important."

Quand il lui est demandé si avoir un pilote numéro 1 clairement désigné, comme Sebastian Vettel chez Ferrari ou, sans que ce soit aussi net, Lewis Hamilton chez Mercedes, était un avantage comparé à une situation où, comme chez Red Bull, les pilotes se prennent l'un l'autre des points, l'Autrichien bat en brèche une telle théorie, tout en se laissant aller à un certain fatalisme concernant 2018.

"C'est un avantage, mais si vous avez deux pilotes aussi forts, ils vont se pousser l'un l'autre au plus haut niveau de performance. Et ils vont aussi pousser les techniciens et le châssis au plus haut niveau de performance. Si vous n'avez qu'un seul pilote qui est à la limite, alors vous ne savez jamais vraiment où vous vous situez. C'est un désavantage si vos pilotes se prennent des points, mais je crois que nous ne sommes pas déjà en situation de jouer le titre cette année."

Avec Sven Haidinger

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo , Max Verstappen
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités
Tags helmut marko