Red Bull met "plus de pression que jamais" à Mercedes

Malgré son succès à Monaco et la domination affichée au classement des deux championnats, Mercedes arrive à Montréal avec beaucoup de méfiance et une pression renforcée face à la menace Red Bull.

Red Bull met "plus de pression que jamais" à Mercedes
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid leads Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 se serrent la main sur le podium
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid fête la victoire dans le parc fermé
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fête la victoire avec son équipe
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1

Le paradoxe du Grand Prix disputé dans la Principauté est qu’il à la fois été un soulagement pour Lewis Hamilton, ce dernier parvenant enfin à gagner cette saison, mais aussi une source de vive inquiétude avec la confirmation que l’écurie Red Bull pouvait jouer bien plus que les accessits.

Mercedes sent dorénavant sur sa nuque le souffle de la structure autrichienne et cet état d’esprit se lit dans les discours des uns et des autres qui, bien que se satisfaisant de la victoire, pointent plus que jamais des failles dans l’armure argentée.

"C’est super d’être de retour sur la plus haute marche après un passage difficile et j’espère que c'est un gros boost de confiance pour [mes mécaniciens] aussi, parce qu’ils font un super travail depuis le début de la saison", déclare ainsi Hamilton en préambule au GP du Canada. "Il y a encore un long chemin à parcourir. Nous avons vu lors de ces six premières courses que tout est possible et les choses vont inévitablement dans les deux sens."

Le Britannique est bien placé pour savoir que la W07 Hybrid, même si elle demeure une machine à gagner quasi implacable avec cinq victoires en six courses - la seule épreuve lui ayant échappé étant le GP d’Espagne où les deux pilotes se sont accrochés -, reste fragile sur le plan technique, particulièrement au moment des qualifications. "Nous sommes la plus grande équipe, mais nous avons plus de pression que jamais de la part de nos rivaux, donc il est important d'unir nos efforts et de corriger la moindre zone de faiblesse."

"J’ai prouvé que je suis juste aussi fort que je l’ai toujours été et je le serai pour le reste de l’année, donc je suis impatient d’être au prochain chapitre. Montréal a toujours été une bonne piste pour moi, donc espérons que je serai capable de briller comme je l’ai fait la première fois que je suis venu dans cette super atmosphère." Le triple Champion du monde y avait signé, en 2007, son tout premier succès en F1 ; il a aussi remporté les éditions 2010, 2012 et 2015.

"Pas le temps de respirer"

Même son de cloche pour Toto Wolff, qui précise la menace et dresse un constat réaliste du Grand Prix de Monaco. "Le principal que nous retenons est la véritable menace de Red Bull", explique le directeur exécutif de Mercedes. "Il a fallu une stratégie audacieuse, une grosse attaque de Lewis et une encore plus grande réussite avec l’arrêt au stand lent de Daniel pour obtenir cette victoire."

"J’ai dit cela beaucoup de fois auparavant, mais nous n’avons pas le temps de respirer dans ce Championnat. Maintenir le moindre avantage est une bataille constante, et la pression ne fait que croître. Cette saison imprévisible est superbe pour le sport et montre que la Formule 1 est vivante et en forme."

"Mais pour nous en tant qu’équipe, il y a clairement du travail à faire. Nous pouvons encore améliorer notre fiabilité, mais la poussée vers plus de performance est devenue de plus en plus importante aussi. Nous avons vu la 50e victoire pour les Flèches d’argent à Monte-Carlo, ce qui est une grande réussite. Mais pour bâtir le succès à long terme qui placera Mercedes-Benz parmi les icônes de ce sport, nous devrons pousser plus que jamais."

partages
commentaires
Renault - Le freinage et la traction sont essentiels à Montréal
Article précédent

Renault - Le freinage et la traction sont essentiels à Montréal

Article suivant

Le top 8 n'est pas suffisant pour Haas

Le top 8 n'est pas suffisant pour Haas
Charger les commentaires