Formule 1
14 août
Événement terminé
28 août
Événement terminé
04 sept.
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
C
GP de l'Eifel
11 oct.
Course dans
22 jours
23 oct.
Prochain événement dans
34 jours
31 oct.
Prochain événement dans
42 jours
13 nov.
Prochain événement dans
55 jours
04 déc.
Prochain événement dans
76 jours
C
GP d'Abu Dhabi
11 déc.
EL1 dans
83 jours

Red Bull et Newey farouchement convaincus d'avoir le bon concept

partages
commentaires
Red Bull et Newey farouchement convaincus d'avoir le bon concept
Par :

Red Bull n'envisage pas de remettre en question l'approche adoptée depuis plusieurs années avec sa monoplace, qui présente un angle d'inclinaison important vers l'avant.

Red Bull Racing n'envisage aucun changement de philosophie avec sa monoplace, qui depuis plusieurs années déjà est pensée autour d'une inclinaison (rake, en anglais) fortement prononcée vers l'avant. L'écurie de Milton Keynes a opté pour cette voie dans le but d'optimiser l'appui aérodynamique, et ce ne sont pas les difficultés rencontrées en début de saison avec certains comportements de la RB16 qui la feront changer d'avis. Si Max Verstappen parvient à faire des merveilles à son volant, occupant aujourd'hui la deuxième place du championnat et s'étant imposé à Silverstone, son coéquipier Alexander Albon a toutes les peines du monde à trouver la bonne recette.

Lire aussi :

Depuis quelque temps, il se dit que le concept de rake prononcé pourrait mener dans une impasse, sans perspective de progression. Pour des raisons qui vont naturellement au-delà, Racing Point a par exemple mis cette approche au placard au moment de travailler sur une reprise de la philosophie Mercedes. Néanmoins, Red Bull a la conviction de creuser dans la bonne direction et se range surtout derrière le choix de son directeur technique Adrian Newey.

"Nous nous penchons sur la question", explique à Motorsport.com Helmut Marko, consultant de Red Bull. "Mais comme Newey pense que c'est la solution la plus efficace, nous nous y tenons pour l'instant. Le top 3 – et Max en fait partie – met un tour au reste du peloton, donc nous ne pouvons pas avoir tort avec notre concept. Nous y croyons. C'est pour cela qu'il y a un directeur technique, il fixe la direction à suivre."

Alors que l'espoir de Red Bull était de lutter pour le titre mondial cette année, l'écurie peine à concurrencer la force de frappe de Mercedes, qui affiche une domination écrasante. Après six Grands Prix disputés cette saison, le clan autrichien ne s'avoue toutefois pas vaincu et travaille d'arrache-pied pour tenter de rattraper son retard, même si Verstappen accuse désormais un retard de 37 points sur Lewis Hamilton au championnat. "Toute l'équipe est au taquet", promet Helmut Marko. "Ce que nous avons fait avec les réparations en Hongrie [quand Verstappen a eu un accident en rejoignant la grille] était incroyable". En Espagne, nous avons fait trois arrêts au stand sous les deux secondes. Tout le monde est à fond en ce moment."

L'Autrichien fait également remarquer que tous les efforts consentis actuellement pour faire évoluer la RB16 sont essentiels puisqu'ils auront également une incidence l'année prochaine. En 2021, les monoplaces seront en grande partie les mêmes en raison du gel des châssis et du développement restreint par un système de jetons. "Les voitures seront celles de maintenant", souligne Marko. "C'est une raison de plus pour laquelle nous redoublons vraiment d'efforts sur les développements cette année, car nous les aurons aussi l'année prochaine."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1

Article précédent

Hülkenberg ne veut pas d'un rôle de réserviste en F1

Article suivant

Vandoorne sûr d'être efficace s'il fait l'intérim en Grand Prix

Vandoorne sûr d'être efficace s'il fait l'intérim en Grand Prix
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Max Verstappen , Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine