Red Bull : L'expérience du moteur Mercedes a joué en faveur de Pérez

Red Bull ne nie pas que la grande expérience de Sergio Pérez avec le moteur Mercedes a été l'un des arguments ayant conduit à son recrutement pour 2021.

Red Bull : L'expérience du moteur Mercedes a joué en faveur de Pérez

Avant de choisir Sergio Pérez plutôt qu'Alexander Albon pour faire équipe avec Max Verstappen l'année prochaine, Red Bull Racing assure avoir pris soin d'analyser toutes les données à sa disposition et de mettre tous les sentiments de côté. Revenant sur le recrutement du Mexicain, Helmut Marko livre plusieurs points clés qui ont fait peser la balance en sa faveur. Parmi ceux-ci, le conseiller spécial de Red Bull insiste fortement sur la riche expérience dont jouit Pérez avec l'unité de puissance Mercedes. Un argument qui semble avoir réellement eu une incidence, notamment par rapport à l'autre candidat au baquet qu'aurait pu être Nico Hülkenberg.

Lire aussi :

"La première chose qui a parlé, c'est l'incroyable courbe de forme à laquelle il est parvenu", explique Helmut Marko au cours d'un entretien accordé à Motorsport.com. "C'était certainement sa meilleure saison depuis son arrivée en Formule 1. C'est une chose. L'autre chose, c'est que lors du Grand Prix qu'il a remporté, Russell ne se rapprochait pas significativement à bord de la Mercedes, malgré de meilleurs pneus. Il a prouvé lors de certaines courses qu'il pouvait piloter suffisamment vite afin de tenir en respect un adversaire sans trop en demander à ses pneus."

"Il a aussi parfois eu de la malchance, par exemple quand il a abandonné à Bahreïn alors qu'il était troisième. Et puis il y a le fait qu'il a piloté de nombreuses saisons avec le moteur Mercedes, et qu'il connaît sa maniabilité ainsi que sa réactivité. Tout cela parle pour lui. Hülkenberg a fini chez Renault. On ne peut probablement pas utiliser les trois courses qu'il a faites avec le moteur Mercedes, car il était davantage occupé à ajuster la voiture qu'à collecter des données."

Pérez doit être le Bottas de Red Bull !

Après avoir laissé à Albon jusqu'à la fin de la saison 2020 pour convaincre, Red Bull assume le fait d'avoir opté pour le changement dans l'espoir de disposer d'un duo plus fort l'année prochaine, notamment dans la perspective du championnat constructeurs avec le besoin de marquer des gros points régulièrement avec ses deux voitures.

"Il faut supposer que McLaren fera un pas en avant avec le moteur Mercedes, et que Renault et Ferrari reviendront probablement aussi", avance Helmut Marko. "Si l'on est à cinq dixièmes en qualifications, on ne se retrouve pas quatrième mais septième ou huitième. Et ça n'a aucune utilité pour l'équipe dans le sens où l'on ne peut plus avoir recours à un jeu stratégique."

"À Abu Dhabi, Mercedes ne pouvait rien faire [avec la stratégie], ou seulement en prenant énormément de risques. Bottas aurait été celui qu'il fallait chausser de pneus tendres, mais il se serait retrouvé derrière Albon, et dépasser sur le circuit d'Abu Dhabi est réputé difficile. Ils n'ont pas pu faire jouer leur stratégie habituelle car Albon a fait une très bonne course et était proche des Mercedes. Nous voulons redevenir Champions du monde l'an prochain. Il nous faut donc une paire solide avec laquelle nous pouvons tout tenter sur le plan stratégique."

Helmut Marko se montre toutefois clair : Red Bull n'attend pas de Pérez qu'il concurrence d'emblée un Max Verstappen autour duquel l'écurie est clairement organisée et dont il est clairement le leader, mais veut que le Mexicain en soit le plus proche possible, beaucoup plus que ne l'était Albon ces dix-huit derniers mois.

"Pérez doit se trouver avec Max à portée de tir en rythme de course", précise Marko. "Nous verrons en qualifications, car personne n'a encore réussi à atteindre son niveau. Ce pourrait être un maximum de deux dixièmes, quelque chose comme ça, peut-être même encore moins. Il nous faut une équipe forte de manière à pouvoir nous battre contre Mercedes avec deux pilotes. Je m'attends à ce que nous soyons de nouveau les adversaires de Mercedes. Si Bottas ne connaît pas d'aussi mauvaises journées qu'à Bahreïn, il remplit très bien sa tâche. Nous attendons la même chose de Pérez."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires
Yuki Tsunoda va "en donner pour son argent" à Pierre Gasly

Article précédent

Yuki Tsunoda va "en donner pour son argent" à Pierre Gasly

Article suivant

Le récital turc de Lewis Hamilton restera sa performance de l'année

Le récital turc de Lewis Hamilton restera sa performance de l'année
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine