Red Bull : Le rythme de course de Pérez et Verstappen "au même niveau"

Helmut Marko a particulièrement apprécié la prestation de Sergio Pérez sur les longs relais lors du Grand Prix de Bahreïn, données à l'appui.

Red Bull : Le rythme de course de Pérez et Verstappen "au même niveau"

Bien que loin d'être parfait, le premier Grand Prix de Sergio Pérez sous les couleurs de Red Bull Racing a été convaincant. Non seulement le Mexicain a impressionné les observateurs avec sa remontée en course, mais plus important encore, sa performance a plu à ses patrons. Y compris à un Helmut Marko que l'on sait particulièrement intransigeant avec ses pilotes. L'Autrichien, conseiller spécial de Red Bull, estime que Pérez a brillé lors des longs relais, dimanche dernier au Grand Prix de Bahreïn.

La recrue a pourtant failli tout perdre dans le tour de formation, lorsqu'une coupure électrique l'a immobilisé, mais il a finalement pu repartir et s'élancer depuis la pitlane. Il a alors fait parler son excellente gestion des pneus et son calme pour remonter jusqu'au cinquième rang sous le drapeau à damier. Et à en croire Helmut Marko, qui s'est confié à la chaîne YouTube de notre média affilié Formel1.de, les données avaient de quoi confirmer la bonne impression générale. "Le rythme de course est au même niveau que Verstappen", assure-t-il. "Lorsqu'il avait le champ libre, il faisait les mêmes chronos. Jusqu'ici tout va bien."

Lire aussi :

Un constat positif qui n'empêche pas de pointer du doigt ce qui doit encore être largement amélioré, et dont Pérez lui-même a conscience : sa rapidité sur un tour. Il en a fait les frais en étant éliminé dès la Q2 samedi dernier.

"Malheureusement, ce n'était pas comme ça en qualifications", souligne Helmut Marko. "Le point positif, c'est qu'il a perdu l'essentiel de son temps dans un seul virage, le premier. C'était déjà le cas lors des essais hivernaux. Dans le troisième secteur, il était en moyenne plus rapide que Max. Le seul problème qu'il y a, c'est de mettre un tour complet bout à bout. Nous sommes convaincus qu'il sera beaucoup plus proche de Max en qualifications."

L'ex-pilote Racing Point confiait après la course qu'il perdait du temps "dans deux virages", tout en considérant que le vent omniprésent sur le circuit de Sakhir avait rendu sa progression "difficile" au volant de la RB16B. "Il y a quelques problèmes spécifiques liés à mon style de pilotage, je dois ajuster ma conduite", a-t-il précisé.

La menace Tsunoda ?

Dans le clan Red Bull, on semble donc se réjouir d'avoir fait le bon choix en recrutant Sergio Pérez pour remplacer Alexander Albon. Et dans le même temps, le giron autrichien a vu briller sa dernière pépite, Yuki Tsunoda, qui a terminé neuvième en se faisant remarquer par son esprit offensif tout autant que son caractère bien trempé. De quoi déjà imaginer le Japonais, aujourd'hui couvé chez AlphaTauri, comme une menace pour Pérez ?

"Nous verrons bien. Il y a d'abord 23 Grands Prix à courir", tempère Helmut Marko. "Nous verrons comment ça va évoluer. Avec Yuki, nous avons un incroyable diamant brut. Nous ne voulons pas lui brûler les ailes. Nous étudierons sa progression puis nous prendrons des décisions en temps voulu. La façon dont il s'y prend, dont il fait avancer la voiture… C'est aussi quelqu'un de charismatique. Nous sommes heureux de l'avoir."

partages
commentaires
Hamilton : L'intervention sur les limites de piste "m'a aidé"
Article précédent

Hamilton : L'intervention sur les limites de piste "m'a aidé"

Article suivant

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams
Charger les commentaires