Red Bull ira plus loin avec Pérez s'il donne satisfaction

Sous contrat pour une seule année chez Red Bull Racing, Sergio Pérez a désormais son avenir "entre ses mains" pour rester plus longtemps dans l'écurie.

Red Bull ira plus loin avec Pérez s'il donne satisfaction

En rejoignant cette année Red Bull Racing, Sergio Pérez a plusieurs fois insisté sur l'occasion en or qui s'offrait à lui et qu'il entendait bien saisir. Le Mexicain a répété dernièrement qu'il n'avait "rien à perdre" devant ce nouveau défi, lui qui a remporté l'an dernier son tout premier Grand Prix et a décroché le volant Red Bull alors qu'il était sans solution pour 2021. Successeur d'Alexander Albon, il est la première recrue externe au programme Red Bull depuis des années, et les attentes fixées autour de lui sont claires : être plus proche de Max Verstappen que ne l'étaient avant lui Alex Albon et Pierre Gasly, pour que l'écurie soit réellement en mesure de se battre au championnat constructeurs.

Lire aussi :

À 31 ans, Pérez se retrouve pour la première fois de sa carrière dans une monoplace pour laquelle la capacité à jouer des victoires fait peu de doute avant le début de la saison. Mais l'ex-pilote Racing Point se retrouve aussi dans une situation à l'horizon limité, puisque son contrat ne porte que sur une année. D'aucuns diront que, quelle que soit la durée du bail, elle ne signifie pas forcément grand-chose à Milton Keynes ! L'on sait à quel point l'accord trouvé entre Red Bull et Pérez est gagnant-gagnant, et charge à lui de le confirmer pour obtenir une éventuelle prolongation, puisque tout est grand ouvert.

"Il n'y a rien d'écrit à l'avance sur le fait que ce soit un accord d'une seule année", assure Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, auprès de Reuters. "Ça dépend de comment il s'intègre dans l'équipe, d'à quel point il répond aux attentes. C'est vraiment entre ses mains. Tout dépend de ce qu'il fera dans la voiture… c'est maintenant à lui d'en faire bon usage."

"Il risquait de se retrouver sur la touche cette année. C'était un ensemble de circonstances unique. Cela nous a permis d'attendre jusqu'à la fin de la saison pour prendre une décision. Et sa fin d'année dernière était si convaincante que l'on ne pouvait pas ignorer un talent comme celui-ci."

Sergio Pérez l'a rappelé la semaine dernière, cette union avec Red Bull intervient une quinzaine d'années après un premier rendez-vous manqué lors d'un test en F3 qui avait mal tourné. Il n'avait alors pas pu intégrer le programme Junior, mais Christian Horner avait perçu son talent et lui avait donné sa chance en GP2 dans l'équipe Arden.

"Il avait fait une année brillante en British F3, alors qu'il était dans une équipe outsider, et c'est pour cela que je l'ai pris dans mon équipe de Formule 2 [GP2 à l'époque], où il a fait de très belles courses", se souvient Christian Horner. "Il était encore très jeune, il était encore très brut sur les bords, mais l'on pouvait voir à travers son rythme de course et sa ténacité qu'il avait beaucoup de talent."

partages
commentaires
La Haas évoluera très légèrement à Imola

Article précédent

La Haas évoluera très légèrement à Imola

Article suivant

Williams veut "calmer" sa F1, Russell son équipe

Williams veut "calmer" sa F1, Russell son équipe
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Sergio Pérez
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine