Red Bull met la pression sur le devoir de "cohérence" des commissaires

Christian Horner attend des commissaires une approche uniforme et cohérente avec l'ensemble du reste de la saison, pour le dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi.

Red Bull met la pression sur le devoir de "cohérence" des commissaires

Avant un final sous haute tension, avant lequel les craintes d'accrochage entre Lewis Hamilton et Max Verstappen font beaucoup parler, Red Bull a insisté sur le besoin de cohérence de la part des commissaires si jamais ils doivent intervenir ce week-end à Abu Dhabi.

Les décisions prises par les commissaires sportifs sont plus scrutées que jamais depuis plusieurs Grands Prix, particulièrement depuis la manœuvre de défense de Max Verstappen à Interlagos au virage 4. Le Néerlandais n'avait alors pas fait l'objet d'enquête, ce qui avait provoqué une réclamation (rejetée) de Mercedes. Mais le pilote Red Bull a en revanche été pénalisé par deux fois à Djeddah la semaine dernière, notamment pour une manœuvre au virage 1 qu'il estimait comparable à celle d'Interlagos.

Ce vendredi à Yas Marina, Christian Horner a mis la pression sur les commissaires en réclamant une cohérence dans les décisions et les sanctions prises, sans traiter différemment l'ultime rendez-vous de la saison. "Encore une fois, cela revient à vouloir de la cohérence, de l'uniformité dans les règles", a souligné le directeur de Red Bull Racing. "Ce qui s'est passé au virage 4 [au Brésil], ce qui s'est passé où que ce soit, devrait s'appliquer sur cette course. On ne peut pas simplement sortir quelque chose et dire que c'est ce qui va désormais s'appliquer, parce que je pense que ce serait une parodie."

Jeudi, dans ses traditionnelles notes de début de week-end, le directeur de course Michael Masi a pris soin de rappeler aux concurrents que le régulateur avait toute liberté de retirer des points au championnat en cas d'infraction, se référant au Code Sportif International de la FIA. Une manière assumée de prévenir les deux prétendants au titre en cas de mauvaise conduite, mais Christian Horner rappelle que la règle en question n'a rien de nouveau.

"Cette partie du Code sportif qui a été soulignée dans les notes a toujours été là", fait-il remarquer. "Ce n'est pas quelque chose qui a été réintroduit pour ce week-end. Personne ne veut voir ce championnat se terminer devant les commissaires ou dans un bac à gravier. On veut voir ces deux titans, ces deux pilotes qui se sont retrouvés si souvent roue contre roue cette année, faire de même ce week-end. C'est ce que nous voulons dans l'équipe, tout comme ce que veut Max. Il doit y avoir de la cohérence."

"On peut voir pourquoi Toto [Wolff] et Lewis, avec le désavantage du nombre de courses gagnées, pousseraient dans ce sens. Mais personne ne va aborder cette course en disant que ça va se terminer par un accident. Il y a eu énormément de spéculations là-dessus, mais nous sommes concentrés sur le fait d'essayer de gagner sur la piste, au drapeau à damier."

Lire aussi :

partages
commentaires
Mattia Binotto dément la rumeur Jean Todt chez Ferrari
Article précédent

Mattia Binotto dément la rumeur Jean Todt chez Ferrari

Article suivant

EL2 - Hamilton répond à Verstappen, Räikkönen dans le mur

EL2 - Hamilton répond à Verstappen, Räikkönen dans le mur
Charger les commentaires