Formule 1
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
Course dans
45 jours
09 mai
Prochain événement dans
63 jours
C
GP d'Azerbaïdjan
06 juin
Course dans
94 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
101 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
119 jours
C
GP de Grande-Bretagne
18 juil.
Course dans
136 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
150 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
178 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
185 jours
12 sept.
Course dans
192 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
206 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
210 jours
10 oct.
Course dans
220 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
234 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
241 jours

Red Bull n'exclut pas de prêter Albon à une autre écurie

Si l'occasion se présente de courir ailleurs en 2021, Red Bull ne se mettra pas en travers du chemin d'Alexander Albon.

Red Bull n'exclut pas de prêter Albon à une autre écurie

Après avoir décidé de mettre Alexander Albon sur la touche pour 2021, lui préférant Sergio Pérez, Red Bull n'est pas fermé à l'idée de prêter son pilote thaïlandais à une autre équipe si la possibilité émerge. Titulaire au sein de l'écurie autrichienne depuis l'échange avec Pierre Gasly à l'été 2019, Albon n'a pas convaincu ses dirigeants pour conserver sa place l'an prochain. Privé de volant, il devra se contenter d'un poste de réserviste pour Red Bull Racing et AlphaTauri et sera présent sur la majorité des Grands Prix. Toutes les portes ne seront toutefois pas fermées contractuellement.

Lire aussi :

Crise du COVID-19 oblige, la saison 2020 a prouvé qu'il existait une probabilité accrue de voir des pilotes déclarer forfait. Sergio Pérez, Lance Stroll et Lewis Hamilton en ont tous fait les frais, ce qui a alors offert des opportunités à Nico Hülkenberg, George Russell, mais aussi par effet domino à Jack Aitken. Pietro Fittipaldi a quant à lui remplacé un Romain Grosjean blessé lors des deux derniers Grands Prix. Si une telle situation devait se présenter l'an prochain dans une écurie n'appartenant pas au giron Red Bull, la firme serait encline à laisser son pilote la saisir afin de renouer avec la compétition, lui qui visera parallèlement un retour en 2022.

"Nous lui avons assuré que nous aurons énormément recours à ses services lors des essais", explique Helmut Marko, conseiller spécial de Red Bull, dans une interview accordée à Motorsport.com. "Après tout, il y a les pneus 2022 à tester et il y a des essais distincts pour cela. Il fera beaucoup de simulateur et il sera également présent sur de nombreuses courses en tant que réserviste. Nous concernant, ça implique quatre voitures. Les chances de l'utiliser existent. De plus, nous sommes prêts à le prêter si une situation survient dans une autre écurie où il y a besoin d'un pilote rapidement. Il pourra ainsi faire des kilomètres en course. Ce n'est donc pas terminé pour lui."

C'est après avoir longtemps repoussé sa décision ces dernières semaines que Red Bull a finalement choisi de recruter Sergio Pérez pour succéder à Albon aux côtés de Max Verstappen. Ce choix s'est finalement imposé aux yeux de l'état-major autrichien, principalement en raison de l'irrégularité de son pilote en 2020, mais aussi en raison d'un challenge difficile à relever mentalement.

"Il y avait un manque de constance et il était trop facilement perturbé quand, par exemple, le vent gagnait en intensité ou venait d'une direction différente", explique Marko. "Ou quand les pneus commençaient à se dégrader, il perdait du temps de manière disproportionnée. C'est certainement aussi une histoire de mental. Mais quand on a un coéquipier qui pilote en permanence au top niveau, peu importe comment se comporte la voiture, je crois que ça joue un rôle mineur. Bien sûr, sur le plan mental, tous les articles et les résultats insatisfaisants l'ont déstabilisé. L'écart avec Verstappen s'est accentué au cours de la saison, il ne s'est pas réduit. C'était marginal, mais il a augmenté."

Propos recueillis par Christian Nimmervoll

partages
commentaires
Quand Marko réprimandait le jeune Norris

Article précédent

Quand Marko réprimandait le jeune Norris

Article suivant

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2020 ?

Votez - Qui est votre pilote de l'année 2020 ?
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Alexander Albon
Équipes Red Bull Racing
Auteur Basile Davoine