Red Bull n'a pas de problème avec le "jeu" de Hamilton en fin de Q3

Christian Horner a déclaré n'avoir aucun "problème majeur" avec le "jeu" joué selon lui par Lewis Hamilton à la fin des qualifications du GP de Hongrie.

La fin des qualifications du Grand Prix de Hongrie 2021 de F1 a vu les deux Red Bull choisir de quitter la voie des stands après les deux Mercedes, alors que sur le run précédant de la Q3, qui plaçait Lewis Hamilton en pole provisoire, elles étaient parties avant les Flèches d'Ébène. Or, la lenteur des tours de Valtteri Bottas et de Hamilton a placé Max Verstappen et Sergio Pérez en position périlleuse dans le dernier secteur alors que la séance touchait à sa fin.

Si le Néerlandais a passé la ligne de chronométrage avant le drapeau à damier, Pérez à de son côté été piégé. Cette situation a suscité des remous auprès de certains fans et observateurs, alors même que les pilotes de l'écurie autrichienne n'ont pas cherché à s'en plaindre et y ont très peu fait référence. Il faut dire qu'aucun des trois pilotes des deux écuries qui ont déclenché le chronomètre n'a amélioré par la suite, figeant la première ligne 100% Mercedes et la troisième position de Verstappen.

Lire aussi :

Dans un contexte où la polémique semble être recherchée en permanence après l'accrochage de Silverstone, les questions ont évidemment fusé vers le camp Red Bull. Et pourtant, Christian Horner, le directeur de la structure de Milton Keynes, n'a pas trouvé grand-chose à redire à ce qu'il a décrit comme "un petit jeu" en fin de séance.

"Lewis a mis un sacré tour en banque, et puis évidemment il a juste ralenti, ralenti, ralenti et il ne voulait évidemment pas offrir à nos voitures un run propre", a-t-il expliqué pour Sky Sports. "Mais c'est son droit de le faire. Il a la position sur la piste. Nous n'avons pas de problème majeur. Désormais, tout ce qui compte c'est demain."

Quand il lui est demandé si Red Bull aurait fait la même chose si la situation était inversée, le dirigeant britannique a ajouté : "Je crois que nous nous serions probablement plus concentré sur la préparation de nos pneus, car on a pu voir que son temps au tour était loin de son [meilleur] chrono. Il était à l'évidence plus intéressé par ce qui se passait derrière. Mais ça fait partie du jeu."

partages
commentaires
Hamilton : Les sifflets me donnent de la force

Article précédent

Hamilton : Les sifflets me donnent de la force

Article suivant

Brillant cinquième, Gasly gagne son pari

Brillant cinquième, Gasly gagne son pari
Charger les commentaires