Formule 1
C
Grand Prix de Bahrein
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
23 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
72 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
85 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
107 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
128 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
142 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
156 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
184 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
191 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
205 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
212 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
240 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
261 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
275 jours

Red Bull veut Ricciardo et Verstappen jusqu'en 2020

partages
commentaires
Red Bull veut Ricciardo et Verstappen jusqu'en 2020
Par :
9 oct. 2017 à 15:31

Red Bull est déterminé à prolonger les contrats de Daniel Ricciardo et Max Verstappen jusqu'à fin 2020, alors que l'avenir des deux hommes fait l'objet de fortes spéculations.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing sur le podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull, et le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, sur le podium
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13
Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Le deuxième, Max Verstappen, Red Bull, James Vowles, stratège en chef de Mercedes AMG F1, le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le troisième, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing, sur le podium

Toutes les équipes du plateau s'attendent à un marché des transferts animé l'an prochain, puisque plusieurs pilotes vedettes ne disposent pour le moment pas de contrat pour 2019. C'est notamment le cas de Daniel Ricciardo, Fernando Alonso et Lewis Hamilton.

Le premier cité est régulièrement au cœur de rumeurs l'envoyant chez Mercedes ou Ferrari, mais Red Bull a la ferme intention de ne pas se résigner à le laisser partir à l'issue de la saison prochaine. C'est ce qu'a rappelé Christian Horner dans le paddock de Suzuka.

"Techniquement, il est sans contrat fin 2018, car il aura terminé son bail de cinq ans", explique le directeur de l'écurie de Milton Keynes. "Mais ce qui est absolument clair, c'est que notre intention est de conserver nos deux pilotes, je dirais jusqu'en 2020."

En cas d'échec des négociations avec Daniel Ricciardo, Red Bull dispose d'une solution de repli en la personne de Carlos Sainz. Car si l'Espagnol a rejoint Renault, ce n'est que sous la forme d'un prêt pour un an, qui le maintient dans le giron de la firme autrichienne. Paradoxalement, avoir aménagé cette option démontre également que Red Bull n'a aucune garantie dans le fait de conserver son line-up actuel à moyen terme, mais Christian Horner rappelle également que tout reste toujours imprévisible en Formule 1.

"Carlos, je voulais le garder sous contrat pour avoir une option si l'un des pilotes [actuels] n'était pas avec nous l'année suivante", précise-t-il. "Mais l'intention absolue, c'est que nous voulons Ricciardo et Verstappen dans les monoplaces de Red Bull Racing. Ils apprécient tous les deux d'être dans l'équipe. Je pense que la différence avec Daniel est que, pour la première fois dans sa carrière chez Red Bull, il a la fin de son contrat en vue." 

Récemment, Helmut Marko a déclaré que Ricciardo serait "sur le marché", ce qui n'a pas manqué d'être interprété comme une forme de résignation de la part de Red Bull. Christian Horner assure que ce n'est au contraire pas le cas. "Helmut aime souligner l'évidence, et il est évident qu'il [Ricciardo] est sur un marché ouvert, mais ça ne veut pas dire que nous ne le voulons pas", insiste-t-il. 

Concernant Max Verstappen, la donne contractuelle serait différente. Le Néerlandais serait engagé au-delà de 2018 avec Red Bull, mais disposerait de clauses lui permettant de quitter l'écurie plus tôt selon certaines conditions. 

Article suivant
Brawn : "La clé est de rester calme" pour Ferrari

Article précédent

Brawn : "La clé est de rester calme" pour Ferrari

Article suivant

Hülkenberg : La fiabilité n'est pas assez bonne chez Renault

Hülkenberg : La fiabilité n'est pas assez bonne chez Renault
Charger les commentaires