Hamilton conserve sa victoire après rejet du recours de Red Bull

Après plusieurs jours de polémique et une demande de réexamen de Red Bull, la décision finale est tombée : la sanction à l'encontre de Lewis Hamilton pour l'incident avec Max Verstappen est inchangée. Le Britannique conserve donc sa victoire au Grand Prix de Grande-Bretagne.

L'accrochage du premier tour du Grand Prix de Grande-Bretagne est sans doute la plus grande controverse de cette première partie de saison 2021 de F1. Max Verstappen et Lewis Hamilton, au terme d'un combat acharné depuis le départ, se sont accrochés à Copse, ce qui a ensuite entraîné le crash violent du pilote Red Bull, dont il est heureusement sorti indemne.

Le Britannique, après enquête des commissaires, a été jugé principalement responsable de la collision et pénalisé de dix secondes, ainsi que de deux points sur sa Super Licence. Cela n'a pas empêché le pilote Mercedes de l'emporter à domicile pour la huitième fois dans sa carrière en dépassant Charles Leclerc à deux tours de l'arrivée.

Lire aussi :

L'accident, la victoire de Hamilton ainsi que la célébration par Mercedes de ce succès ont déclenché l'ire de Red Bull et de ses dirigeants, Christian Horner et Helmut Marko en tête, ainsi que la colère de Verstappen lui-même. À la suite de cette communication agressive, et jugée "personnelle" par Toto Wolff, il semblait difficile de ne pas croire qu'elle aboutirait sur une demande de réexamen de l'incident par les commissaires. Celle-ci a bien été déposée et rendue publique cette semaine, avant le GP de Hongrie.

L'appel de la décision des commissaires étant impossible, l'écurie autrichienne avait en effet à sa disposition l'article 14 du Code Sportif International de la FIA permettant à un concurrent de demander un réexamen d'un incident par les mêmes commissaires si un élément de preuve significatif, pertinent et nouveau est apporté devant eux.

Des conditions qui n'ont pas été remplies par la requête de Red Bull, qui était soutenue par divers diaporamas, puisque celle-ci a été rejetée après l'audience qui s'est tenue cet après-midi du côté du Hungaroring. Voici les conclusions de la décision, que vous pouvez retrouver traduite entièrement en cliquant ici :

"Les commissaires ont déterminé :

a) que ce qui a été présenté aux commissaires n'était pas "un élément nouveau, significatif et pertinent qui n’était pas à la disposition des parties introduisant le recours au
moment de la décision concernée".

b) que les diapositives de l'Annexe 2 de la lettre du concurrent qui ont été invoquées comme nouvelle preuve n'ont pas été "découvertes", mais créées dans le but de soutenir la requête en révision. Et elles ont été créées sur la base de preuves dont disposait le concurrent au moment de la décision (à savoir les données GPS). Cela ne satisfait clairement pas aux exigences de l'article 14.

Pour cette raison, les commissaires rejettent la demande de révision."

Dans les faits, cela veut dire que la décision prise lors de la course ne fait même pas l'objet d'un réexamen et que la pénalité de Hamilton est maintenue en l'état, validant donc le résultat tel qu'il avait été publié le dimanche soir. Le Britannique revient donc bien à huit points de Verstappen au classement pilotes.

partages
commentaires
Russell : Pas de règle pour juger l'accrochage Verstappen/Hamilton

Article précédent

Russell : Pas de règle pour juger l'accrochage Verstappen/Hamilton

Article suivant

Verstappen/Hamilton : la décision complète des commissaires

Verstappen/Hamilton : la décision complète des commissaires
Charger les commentaires