Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018

partages
commentaires
Red Bull refuse que Ricciardo teste la Renault 2018
Par : Benjamin Vinel
Co-auteur: Adam Cooper
20 oct. 2018 à 18:47

Pas de cadeau pour Renault : après s'être fait chiper Daniel Ricciardo pour 2019, Red Bull ne va pas laisser le Losange bénéficier des services de son pilote dès les essais de fin de saison.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing et Simon Rennie, ingénieur de piste chez Red Bull Racing
Carlos Sainz Jr, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Christian Horner, directeur de Red Bull Racing
Kimi Raikkonen, Ferrari
Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber C37
Charles Leclerc, Alfa Romeo Sauber F1 Team et Frederic Vasseur, directeur d'Alfa Romeo Sauber F1 Team

Les essais qui auront lieu sur le Circuit de Yas Marina fin novembre, quelques jours après le Grand Prix d'Abu Dhabi, seront la dernière opportunité de temps de piste avant les essais hivernaux du mois de février. Consacrés aux tests de pneus prototypes Pirelli, ils permettront probablement à certains pilotes comme George Russell, Pierre Gasly et Charles Leclerc de tester pour leurs nouvelles équipes respectives, puisqu'ils s'agit ici de transferts entre écuries "amies".

En revanche, si Renault a officiellement fait la requête auprès de Red Bull de libérer Daniel Ricciardo pour ces essais, la marque au taureau a décliné sans hésiter. 

Lire aussi:

"Je n'ai pas le droit de tester", commente le principal intéressé, qui va laisser sa place à Gasly pour rejoindre Enstone en 2019. "Je ne peux pas piloter pour Red Bull, et ils ne veulent pas me laisser prendre le volant pour Renault. Ce n'est pas grave, je peux prendre des vacances !"

"Il sera encore sous contrat, donc il ne fera pas ces essais", explique Christian Horner, directeur de Red Bull Racing, pour Motorsport.com. "On nous a demandé s'il était disponible, il est très clair qu'il ne l'est pas, donc c'est très simple. Ils ont juste demandé s'il était disponible, et il ne l'est pas. Il conserve des obligations à satisfaire jusqu'à la fin de son contrat."

Sauber espère que Ferrari libérera Räikkönen

Du côté de chez Sauber, où l'actuel titulaire Charles Leclerc va effectivement échanger de place avec le pilote Ferrari Kimi Räikkönen en 2019, le directeur d'équipe Frédéric Vasseur indique que la présence du Champion du monde 2007 au volant de la C37 pour ces essais n'est pas assurée mais ne se montre pas particulièrement inquiet à ce sujet.

"Nous allons devoir en discuter", déclare Vasseur pour Motorsport.com. "Cela a du sens pour nous, je pense que cela a du sens pour tout le monde. Pour toutes les équipes, cela a du sens d'avoir le feedback du prochain pilote. Nous allons discuter, nous ne sommes pas pressés. Nous pouvons discuter à Abu Dhabi !"

À noter qu'Antonio Giovinazzi, qui courra également pour l'écurie suisse en 2019, mènera les essais Pirelli à Mexico après le Grand Prix du Mexique. Conformément au programme établi en début de saison, il n'y aura alors qu'une Sauber en piste. 

 
Article suivant
Tolérance zéro avec les limites de la piste à Austin

Article précédent

Tolérance zéro avec les limites de la piste à Austin

Article suivant

EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel

EL3 - Ferrari en mode qualifs, Hamilton à 73 millièmes de Vettel
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Daniel Ricciardo Boutique
Équipes Red Bull Racing Boutique , Renault F1 Team
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Actualités