Red Bull - Sans Renault, Mercedes et Ferrari sont nos seules options

partages
Red Bull - Sans Renault, Mercedes et Ferrari sont nos seules options
Adam Cooper
Par : Adam Cooper
Traduit par: Benjamin Vinel
14 août 2015 à 09:49

Logo Audi
Le logo Renault
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11 envoie des étincelles
Romain Grosjean, Lotus F1 E23
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB11
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing
Dr. Helmut Marko, consultant de Red Bull Motorsport

Red Bull affirme que Mercedes et Ferrari sont ses seules options pour un accord de fourniture moteurs à partir de 2017 si sa relation avec Renault prend fin à l'issue de la saison prochaine.

Après une campagne décevante, les tensions entre Red Bull et Renault s'intensifient et il est de plus en plus probable que le contrat qui les unit jusqu'à fin 2016 ne soit pas prolongé.

Tandis que Renault évalue la possibilité d'un rachat de Lotus pour redevenir constructeur, Red Bull réfléchit également à son avenir.

Cependant, malgré la spéculation selon laquelle Red Bull et Audi pourraient s'associer sur le long terme, un tel accord est impossible sur le court terme.

Trop tard pour de nouveaux motoristes

Conseiller de Red Bull, Helmut Marko lui-même a minimisé la possibilité de voir Audi ou quelque manufacturier que ce soit être prêt à fournir des moteurs en 2017.

"Cette unité de puissance est tellement compliquée," a déclaré Marko pour Motorsport.com. "Il ne s'agit pas de dire 'Ok, on va le faire'. Il y a un délai de mise en oeuvre de trois ans, et si on prend une telle décision, c'est un énorme investissement financier."

"Si je suis au conseil d'administration d'un grand constructeur automobile, je veux voir, 'Où va la F1? Quelle est la réglementation? Y a-t-il de la stabilité?'. Il y a trop de points d'interrogation, je dirais."

Cela signifie que Red Bull devra soit accepter de devenir client de Ferrari, soit persuader Mercedes de trouver un accord, ce qui pourrait être bénéfique pour la F1, selon Toto Wolff.

L'éventuel rachat de Lotus par Renault

Même si Renault ne finalisera probablement pas ses projets pour 2017 avant le mois prochain, Red Bull affirme que son avenir ne dépend pas du rachat, ou non, de Lotus par Renault.

"Cela ne nous affecte pas," explique Marko. "Nous avons nos contrats [pour 2016], et si Renault décide de racheter une équipe ou quoi que ce soit, pas de problème. Mais 2017, ce n'est pas la même histoire."

"Nous évaluons toutes les options. Comme le dit le proverbe, il ne faut jamais dire jamais. Nous cherchons des options."

Prochain article Formule 1
Le compte Instagram de Lewis Hamilton est-il digne de James Hunt?

Previous article

Le compte Instagram de Lewis Hamilton est-il digne de James Hunt?

Next article

La problématique à résoudre à Spa selon Lotus

La problématique à résoudre à Spa selon Lotus

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Shop Now
Auteur Adam Cooper
Type d'article Actualités