Les secrets bien cachés de l'aileron avant Red Bull

partages
commentaires
Les secrets bien cachés de l'aileron avant Red Bull
Par :
Co-auteur: Matt Somerfield

L'aileron avant de la Red Bull RB16 renferme-t-il un système aérodynamique complexe ? La question se pose après la découverte faite lors du Grand Prix de l'Eifel.

Les Grands Prix à huis clos ou avec un paddock réduit ont rendu la recherche des secrets techniques des monoplaces encore plus difficile puisque les photographes ne peuvent pas autant s'en approcher. Toutefois les détails clés finissent par émerger, comme en Russie où les dernières évolutions Ferrari ont été exposées par l'accident de Sebastian Vettel en qualifications.

Lire aussi :

Le manque de roulage lors de la première journée du Grand Prix de l'Eifel a donné plus de temps pour analyser le travail des équipes dans les garages, et cela nous a permis d'avoir un aperçu d'une intéressante solution sur l'aileron avant de la Red Bull RB16.

Les mécaniciens de l'écurie sont très précautionneux dans la façon dont ils tiennent l'aileron avant, bien conscients qu'ils sont que le bon angle de prise de vue peut révéler beaucoup de choses. Et c'est ce qui s'est passé au Nürburgring, quand l'équipe a par inadvertance exposé momentanément le dessous de l'aileron, nous offrant la possibilité d'apercevoir une sorte de sillon situé sous la plaque d'appui (flèche rouge ci-dessous).

Red Bull Racing RB16 front wing footplate detail

Même si le rôle de ce sillon n'est pas entièrement clair, la question s'est posée de savoir s'il s'agissait tout simplement d'une crevasse pour modifier la distribution de la pression, ou s'il y avait un système plus important permettant d'améliorer l'effet de dégagement du sillage et de réduire la turbulence créée par le pneu avant.

Lire aussi :

Red Bull Racing RB16 front wing end plate detail

La conception complexe de la plaque d'appui, tant sur la surface supérieure que sur la surface inférieure, laisse croire à la seconde solution et au fait qu'une plaque d'extrémité creuse a pu être déployée par Red Bull. Ce design semble alimenter deux trous d'aération sur le bord de fuite de la plaque d'extrémité (flèches rouges dans la bulle ci-dessous).

Cela pourrait aider à simuler le genre d'effet que pourrait avoir la découpe d'une encoche dans le coin, étant donné que de nombreuses équipes ont favorisé une telle solution la saison dernière lorsque le règlement était récent.

Red Bull Racing RB16 front wing footplate detail

Indépendamment de ce que cette solution implique réellement, il semble qu'Adrian Newey et Red Bull repoussent une fois de plus les limites de l'aérodynamisme dans leur tentative de combler l'écart avec Mercedes.

La RB16 a été une voiture délicate à piloter cette saison, souffrant de quelques déséquilibres aérodynamiques, mais l'équipe a travaillé dur pour améliorer sa constance et la maîtrise de cette zone de l'aileron avant pourrait être un élément clé de cet objectif.

Related video

2000 vs 2020 : comment le paysage du paddock F1 a changé

Article précédent

2000 vs 2020 : comment le paysage du paddock F1 a changé

Article suivant

Pirelli prépare un test de pneus prototypes crucial à Portimão

Pirelli prépare un test de pneus prototypes crucial à Portimão
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de l'Eifel
Lieu Nürburgring
Équipes Red Bull Racing
Auteur Giorgio Piola