Red Bull : Verstappen aurait gagné même face aux Ferrari

Victorieux à Sepang grâce à Max Verstappen, Red Bull pense que ce succès aurait pu être décroché même en présence d'une Ferrari aux avant-postes.

Max Verstappen est venu à bout de Lewis Hamilton lors du Grand Prix de Malaisie, en dépassant le pilote Mercedes au début du premier relais pour ne plus jamais être rattrapé. Certains souligneront tout de même que Red Bull a pu profiter de l'absence de Ferrari dans ce combat, la SF70H de Kimi Räikkönen ayant subi une avarie l'empêchant de prendre le départ, tandis que Sebastian Vettel s'élançait depuis la dernière place sur la grille de départ.

La remontée de l'Allemand jusqu'à la quatrième place, venant même menacer Daniel Ricciardo pour le podium, a prouvé que l'écurie de Maranello avait de quoi viser la victoire dans des circonstances "normales". Pour autant, Christian Horner reste persuadé que Verstappen aurait réussi à s'imposer face aux Ferrari.

"Je pense que nous avions un meilleur rythme que toutes les voitures", estime le directeur de Red Bull Racing. "Je pense que Sebastian était rapide à la fin de la course car il a fait sa remontée. Mais je n'ai pas vu de rythme clair de leur part, en pneus supertendres ou tendres, qui était plus rapide que ce que nous étions capables de faire. Tout le week-end, la voiture a été excellente."

Pour Red Bull, la plus grande satisfaction est venue du fait de remporter ce Grand Prix "à la régulière", sans compter sur des incidents de course ou des défaillances touchant notamment les Mercedes, comme ce fut le cas lors des précédentes victoires décrochées depuis le début de l'ère hybride.

"Nous étions plus rapides que prévu, pour être honnête", souligne Christian Horner. "Je crois que nous sentions que nous serions en bonne forme. La voiture était très bonne avec les pneus vendredi, très rapide à haute vitesse. On peut voir que l'on roulait avec légèrement moins d'appui que les autres, nous n'avions pas le T-wing ici par exemple, et je pense que nous avons trouvé un très bon set-up. Et puis les pilotes ont absolument fait ce que l'on attendait d'eux."

En s'imposant, Max Verstappen a décroché la deuxième victoire de sa jeune carrière en Formule 1, mais dans des circonstances très différentes de celles qui lui avaient offert son premier succès, à Barcelone en 2016. De quoi savourer autrement cette performance.

"En Espagne, c'était un conte de fées, car il a gagné la première fois qu'il est monté dans la voiture", se souvient Horner. "Mais c'était une course très stratégique. Il a enduré tellement de malchance cette année. En sport automobile, il y a des bons et des mauvais jours, et il a connu des mauvais jours cette année. Ça permet d'apprécier encore plus les bons jours. Je pense que l'expérience qu'il a traversée cette année rend le goût du champagne encore meilleur."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing
Type d'article Actualités