Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1

Après le violent accident du Grand Prix de Grande-Bretagne, Red Bull devrait vérifier le fonctionnement du moteur de Max Verstappen lors des Essais Libres 1 du Grand Prix de Hongrie de F1.

Red Bull devrait tester le moteur accidenté de Verstappen lors des EL1

Outre les questions sportives et disciplinaires qui ont occupé la majeure partie du temps depuis l'accrochage du premier tour entre Lewis Hamilton et Max Verstappen au GP de Grande-Bretagne, celle du coût du crash lui-même a été souvent évoquée. Red Bull Racing a d'ores et déjà assuré que l'incident en lui-même représentait 1,5 million d'euros de dommages subis, mais une question essentielle est évidemment de savoir dans quel état se trouve le moteur Honda.

C'est un point déterminant car, si l'unité de puissance est trop abîmée pour être réutilisée, il faudra en monter une troisième pour Verstappen cette saison, soit la dernière permise par la réglementation avant de devoir écoper de pénalités pour tout nouvel élément ajouté. Dans les instants qui ont suivi le crash dont l'impact a été mesuré à 51 g, les dirigeants de Honda ne donnaient pas cher de la peau du moteur V6 turbo hybride. Toutefois, les premières analyses semblaient positives.

Lire aussi :

L'unité a été renvoyée à l'usine de Sakura, au Japon, afin de subir des tests plus approfondis. En dépit des dégâts subis par diverses pièces, il semble que l'enquête initiale ait révélé que les éléments principaux entrant dans les limitations ont tenu. Le constructeur japonais espère qu'en remplaçant le maximum de pièces autorisées, il sera possible de la réutiliser.

Toutefois, en dépit de ces analyses positives menées en laboratoire, un roulage en conditions réelles doit être effectué pour s'assurer que tout va bien. Cela est évidemment quasiment impossible en dehors des week-ends de Grand Prix et c'est donc au Hungaroring que ce test in situ devrait avoir lieu, avec un moteur qui va sans doute être monté pour les essais libres du vendredi afin de procéder à des analyses.

Une fois ce roulage effectué, Honda sera en capacité de prendre une décision finale sur la suite à donner pour le reste du week-end et de la saison. Évidemment, si jamais l'unité de puissance venait à ne pas être viable, le tracé du Hungaroring n'étant pas un circuit de moteur, Red Bull et son motoriste pourraient choisir de repasser au premier moteur utilisé cette saison plutôt que d'en monter un troisième directement.

D'autres constructeurs devraient déjà revenir aux spécifications précédentes afin d'économiser les moteurs plus récents pour les circuits très exigeants que seront Spa et Monza au retour de la trêve.

Avec Roberto Chinchero

partages
commentaires
McLaren soutient le report des limitations pour les arrêts au stand

Article précédent

McLaren soutient le report des limitations pour les arrêts au stand

Article suivant

Webber : Il faut laisser Hamilton et Verstappen se battre

Webber : Il faut laisser Hamilton et Verstappen se battre
Charger les commentaires