Red Bull veut du changement "après autant de décisions discutables"

Helmut Marko attend des changements de la part des instances, demandant une simplification des règles après les polémiques de la saison 2021 et du Grand Prix d'Abu Dhabi.

Red Bull veut du changement "après autant de décisions discutables"

Malgré le sacre de Max Verstappen dimanche, à l'issue du Grand Prix d'Abu Dhabi, Red Bull Racing plaide pour qu'un coup de pied soit donné dans la fourmilière. Réputé pour ses interventions "cash", Helmut Marko estime que les instances dirigeantes doivent impérativement tirer des leçons de la saison 2021, marquée selon lui par trop "d'erreurs et de décisions discutables".

"L'ensemble du système doit être repensé", estime le consultant spécial de Red Bull. "Il faut de la cohérence, les décisions ne peuvent pas être interprétées une fois de telle manière et une fois de l'autre. Les règles doivent être simplifiées. Le postulat doit être : faisons la course !".

L'Autrichien, à l'instar de toute l'équipe Red Bull, a vertement critiqué la démarche de Mercedes, qui a porté deux réclamations après l'épreuve, contestant le résultat et la procédure de voiture de sécurité décidée par le directeur de course. L'écurie de Milton Keynes n'a pas non plus apprécié de voir un avocat se présenter aux côtés des représentants de Mercedes lors des audiences devant les commissaires.

"C'est l'attitude. C'est comme ça que s'est passée toute la saison", déplore Helmut Marko, agacé également par les heures d'attente qui ont suivi ces réclamations. "C'était indigne d'une finale de Championnat du monde que la décision soit retardée de cette manière. Néanmoins, faire appel et porter réclamation ainsi témoigne de l'état d'esprit d'un perdant indigne. […] [Max] était un peu nerveux. Beaucoup plus nerveux qu'avant le départ."

Pour Helmut Marko, la question va désormais bien au-delà du simple fait de savoir si le directeur de course Michael Masi a pris dimanche soir les bonnes décisions. "Les règles doivent être telles que la décision puisse être rapide, et que les responsables puissent la prendre en quelques secondes", avance-t-il. "Et ces décisions ne peuvent pas varier de la sorte."

D'apparence fragilisée par les événements d'Abu Dhabi mais également de Djeddah, la position de Michael Masi est-elle tenable ou les têtes doivent-elles changer ? "Ce n'est pas notre tâche, mais après autant d'erreurs et de décisions discutables, il y a certainement grand besoin d'agir", répond Helmut Marko. "Un nouveau président [de la FIA] arrive, il voudra donc commencer par là. Et les commissaires devraient être remis en question."

Dans l'immédiat, le monde de la Formule 1 attend encore de savoir si Mercedes ira au bout de sa démarche et confirmera son appel avant jeudi soir, ce qui mènerait l'affaire devant la Cour d'appel internationale de la FIA. "Ça n'a pas d'importance pour nous", rétorque Helmut Marko. "Nous sommes le vainqueur moral, d'une manière ou d'une autre… Seulement, nous réexaminerons notre engagement en Formule 1 si ça n'a pas de conséquences sur les championnats futurs."

Propos recueillis par Ronald Vording

Lire aussi :

partages
commentaires
Les notes du Grand Prix d'Abu Dhabi 2021
Article précédent

Les notes du Grand Prix d'Abu Dhabi 2021

Article suivant

Stats Abu Dhabi 2021 - Verstappen chipe un record à Hamilton-Schumacher

Stats Abu Dhabi 2021 - Verstappen chipe un record à Hamilton-Schumacher
Charger les commentaires