Red Bull a "une vision optimiste de l'avenir" pour Honda

À l'heure où Toro Rosso va devenir la seule écurie motorisée par Honda, en 2018, on se dit confiant chez Red Bull de voir le constructeur japonais progresser. Au point d'envisager un contrat moteur pour l'écurie mère ?

Le jeu de dominos qui est définitivement tombé en marge du Grand Prix de Singapour a redéfini le paysage des alliances entre équipes et motoristes pour 2018, avant d'éventuels nouveaux changements en 2019. La question majeure qui va se poser sera de savoir quelle unité de puissance choisira Red Bull Racing dans deux ans. Selon certaines sources, ce choix pourrait même être une contrainte si Renault confirmait officiellement son vœu de ne plus motoriser l'écurie autrichienne après son passage chez McLaren et l'arrivée de Honda chez Toro Rosso. 

L'an prochain, l'écurie de Faenza sera dotée du bloc japonais, et sa saison sera scrutée à bien des égards. Dans les rangs de Red Bull, on croisera sans doute les doigts plus que quiconque pour voir l'unité de puissance nippone enfin capable d'être à la fois performante et fiable, ce qui n'a jamais été le cas en trois années chez McLaren. Car l'option Honda pour Red Bull Racing en 2019 pourrait devenir un mariage forcé.

En attendant, dans cette optique, la direction de Red Bull affiche un certain optimisme. Conseiller spécial de la marque, Helmut Marko assure même que les premières données dont il dispose sont prometteuses et peuvent laisser croire à une belle progression l'année prochaine.

"Nous avons contacté Honda, et fait également nos propres recherches", a-t-il expliqué à la chaîne autrichienne ORF. "Et de ce que nous avons appris, nous avons une vision optimiste de l'avenir. Nous avons vu les deux McLaren dans le top 10 à Singapour, nous avons vu un moteur qui est en cours de développement, et nous savons ce qui se se passe en coulisses." 

"Honda a le potentiel économique, les infrastructures nécessaires, l'une des usines les plus modernes avec des bancs d'essai qui le sont aussi, et un engagement complet en Formule 1. Mais nous devons aussi nous occuper de la mentalité japonaise, qui est bien sûr un petit peu différente de chez nous, les Européens."

Aston Martin et Honda compatibles ?

Pour Red Bull, la question de l'avenir dépasse également 2019, car d'autres pistes sont évoquées ça et là quand on évoque l'horizon 2021 avec la future réglementation moteur. Le nom de Porsche a par exemple circulé, mais aussi celui d'Aston Martin, d'autant que le constructeur britannique deviendra officiellement le sponsor titre de Red Bull Racing l'année prochaine. Rien d'incompatible pour autant avec une éventuelle arrivée de Honda, selon Helmut Marko.

"C'est une coopération financière qui n'a rien à voir avec le bloc propulseur", insiste-t-il. "Actuellement, nous sommes impatients de voir comment Toro Rosso et Honda vont travailler. En septembre 2018, je serai en mesure de dire ce que nous ferons en 2019. C'est une bonne période pour voir comment Toro Rosso et Honda travaillent."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing , Toro Rosso
Type d'article Actualités
Tags helmut marko, honda, moteur