Formule 1
02 avr.
-
05 avr.
Événement terminé
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
114 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
121 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
170 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
184 jours

Réduction des coûts : vers des moteurs gelés ?

partages
commentaires
Réduction des coûts : vers des moteurs gelés ?
Par :
3 avr. 2020 à 07:30

La Formule 1 pourrait geler le développement des unités de puissance actuelles s'il s'avère nécessaire de réduire les coûts encore davantage pour assurer la pérennité des écuries.

La pandémie due au nouveau coronavirus ayant déjà un impact financier majeur sur toutes les parties prenantes de la Formule 1, les discussions sont en cours entre les concurrents, la FIA et la F1 afin de réduire les coûts à l'avenir.

Un certain nombre de mesures ont déjà été prises, la principale d'entre elles étant le report de la nouvelle réglementation technique à 2022 et le maintien des monoplaces actuelles l'an prochain. Il est toutefois probable que les difficultés financières durent un certain temps, d'où ces négociations supplémentaires.

Lire aussi :

Il est notamment envisagé d'abaisser le plafond budgétaire qui entrera en vigueur l'an prochain, actuellement prévu à 175 M$ (161 M€). Cependant, certains s'inquiètent qu'une telle réduction n'affecte que les trois top teams tout en les contraignant à licencier une partie de leur personnel ; les employés en question pourraient alors peiner à retrouver du travail.

Une autre possibilité est de limiter le développement moteur en gelant les unités de puissance actuelles, ce qui pourrait durer plusieurs années. Cela réduirait grandement les coûts de recherche et développement, tout en rendant peut-être la facture moteur moins coûteuse pour les équipes clientes.

Les discussions sur les diverses idées pour réduire les coûts – y compris un éventuel report de la nouvelle réglementation technique à 2023 – vont se poursuivre au fil de la crise du coronavirus. Cependant, il est clair que toutes les équipes cherchent à prendre des décisions qui sont bénéfiques à l'ensemble de la grille et non à leurs intérêts personnels.

Mercedes a récemment approuvé le maintien de l'interdiction de son système DAS pour 2021, bien qu'étant la seule écurie à en disposer, tandis que Ferrari a accepté le report de la nouvelle réglementation technique malgré le déficit que semble avoir la Scuderia avec les monoplaces actuelles.

Article suivant
Pourquoi le "PAS" montre que Ferrari était sur la voie du DAS

Article précédent

Pourquoi le "PAS" montre que Ferrari était sur la voie du DAS

Article suivant

Vidéo - Un tour de Silverstone à l'envers dans F1 2019

Vidéo - Un tour de Silverstone à l'envers dans F1 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Jonathan Noble