Réduction des coûts : Sauber demande l'intervention de la FIA

Il y a un an, la FIA décidait lors d'un Conseil Mondial de la mise en place de plafonds pour les budgets des équipes de Formule 1 à compter de la saison 2015

Il y a un an, la FIA décidait lors d'un Conseil Mondial de la mise en place de plafonds pour les budgets des équipes de Formule 1 à compter de la saison 2015. Quatre mois plus tard, en marge du Grand Prix de Bahreïn, Jean Todt annonçait l'abandon de cette mesure, en raison de l'opposition des équipes présentes au sein du Groupe Stratégique de la F1.

Depuis, la F1 a perdu deux équipes lors des deux derniers Grand Prix avec les absences de Marussia et Caterham, dont l'avenir dans la discipline est désormais compromis. Les discussions sur la réduction des coûts vont bon train, entre 9 autres équipes qui tiennent chacune la position qui leur est la plus favorable. Face à ces dissensions, les plus petites équipes du plateau que sont Sauber, Force India et Lotus montrent les dents, et continuent d'espérer qu'une solution soit trouvée.

Directrice du team Sauber, Monisha Kaltenborn s'en remet une nouvelle fois à la FIA et à Jean Todt, même si elle se souvient de l'échec cuisant des budgets capés il y a quelques mois. Elle estime qu'il en va de la responsabilité de la Fédération de régler cette situation de crise.

"Il faut être prudent là-dessus car la dernière fois que nous avons compté sur lui, quand nous avions eu cet accord unanime sur le contrôle des coûts, rien n'est arrivé", rappelle Kaltenborn au moment d'interpeller Jean Todt. "Alors nous voulons vraiment que ça fonctionne pour tout le monde, et en tant que garant des règles la FIA peut faire beaucoup de choses. Après tout, c'est un championnat FIA. Nous sommes leur plus haut niveau de championnat dans le sport automobile et d'un autre côté, la FIA ou son président doivent accepter que l'ADN de la Formule 1 a changé."

Kaltenborn nourrit de plus en plus le sentiment qui veut que tout soit mis en œuvre pour entraîner de nouvelles équipes dans une chute. C'est ainsi qu'elle s'exprime au nom de son écurie Sauber, mais également de Lotus et Force India, quant à leurs intentions de ne pas rester sans réagir.

"Nous faisons tout ce que l'on peut, tous les trois, pour être là car pourquoi devrions-nous accepter – si c'est le plan – que les gens essayent peut-être de nous éjecter du sport ? Et je ne pense pas que l'on peut dire aussi facilement que si vous n'avez pas l'argent vous ne devez pas courir, car nous avons aussi de l'argent, tous les trois."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jean Todt
Équipes Sauber , Force India
Type d'article Actualités